Dieselgate

02 janvier 2020 12:43; Act: 02.01.2020 14:13 Print

Volkswagen discute d'un accord avec ses clients

Le constructeur automobile veut solder à l'amiable le grand procès qui l'oppose à ses clients en Allemagne.

storybild

Le scandale remonte à septembre 2015, quand le géant automobile allemand a avoué avoir équipé 11 millions de véhicules diesel de logiciels truqués.

Sur ce sujet
Une faute?

Volkswagen a entamé des négociations pour solder à l'amiable le grand procès qui l'oppose à ses clients depuis fin septembre en Allemagne, l'une des nombreuses ramifications judiciaires du scandale des moteurs diesel truqués.

Les discussions engagées avec la fédération de défense des consommateurs allemands (VZBV), qui devraient «rester confidentielles», sont à «un stade précoce» et ne présentent donc «aucune garantie d'aboutir», précisent les deux parties jeudi dans un communiqué commun.

Cette annonce vise à mettre un terme au premier grand procès de consommateurs ouvert dans le cadre du dieselgate contre Volkswagen, via une procédure groupée créée en Allemagne en réaction à ce scandale.

400 000 plaintes

Le constructeur automobile est accusé d'avoir délibérément nui à ses clients en installant à leur insu un logiciel faisant paraître leurs véhicules diesel moins polluants qu'ils ne l'étaient en réalité. Près de 400 000 requêtes de consommateurs ont été déposées contre l'entreprise en Allemagne, dans ce procès hors norme qui devrait durer plusieurs années.

Les juges du tribunal de Brunswick doivent déterminer si la falsification opérée par Volskswagen a causé un préjudice à ses clients, et, si tel est le cas, calculer leurs indemnisations.

Le scandale remonte à septembre 2015, quand le géant automobile allemand a avoué avoir équipé 11 millions de véhicules de ces logiciels. Le «dieselgate» a depuis coûté à Volkswagen plus de 30 milliards d'euros en frais juridiques, amendes et dédommagements, principalement aux États-Unis.

La dernière de ces transactions remonte à la mi-septembre, quand Volkswagen avait accepté de verser 127 millions de dollars australiens (79 millions d'euros) pour régler des procédures judiciaires collectives d'automobilistes australiens.

Cette affaire a profondément déstabilisé l'entreprise, ainsi que toute l'industrie automobile allemande, la poussant à engager des efforts massifs pour électrifier ses modèles.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Patricia le 02.01.2020 13:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et chez nous les utilisateurs ont ils fait un procès ?

  • la Saussice le 02.01.2020 21:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    non au Luxembourg il se vend de plus en plus de Volkswagen

Les derniers commentaires

  • la Saussice le 02.01.2020 21:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    non au Luxembourg il se vend de plus en plus de Volkswagen

  • Patricia le 02.01.2020 13:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et chez nous les utilisateurs ont ils fait un procès ?

    • Phil le 02.01.2020 20:43 Report dénoncer ce commentaire

      Bien sûr que non notre gouvernement pseudo vert est à la botte de Merkel.