États-Unis

15 février 2020 12:01; Act: 15.02.2020 12:07 Print

Washington augmente les taxes sur les Airbus

Les taxes douanières imposées aux avions Airbus européens passeront de 10% à 15% le 18 mars prochain.

storybild

A l'origine, Washington avait pris cette mesure en représailles contre les subventions reçues par le constructeur aéronautique européen.

Sur ce sujet
Une faute?

Les États-Unis ont annoncé vendredi qu'ils allaient relever à 15% les taxes douanières imposées aux avions Airbus importés d'Europe à partir du 18 mars, d'après un communiqué du représentant américain au commerce (USTR), tout en laissant inchangés les tarifs qui pénalisent d'autres secteurs de part et d'autre de l'Atlantique.

Depuis octobre, en représailles aux subventions à l'avionneur européen Airbus, le gouvernement américain inflige des tarifs douaniers punitifs à 7,5 milliards de dollars de produits importés (dont le vin, le fromage, le café, les olives et les anoraks) à hauteur de 25%, sauf pour les avions, qui étaient taxés à 10%.

Au conflit vieux de 15 ans qui oppose Airbus à Boeing par le biais de leurs États, s'ajoutent les tensions commerciales entre Washington et Bruxelles. Du coup, à chaque nouvelle décision, les différents secteurs concernés retiennent leur souffle, dans l'espoir que leur catégorie soit retirée de la liste, et dans la crainte que les tarifs ne soient augmentés

«L'industrie des boissons spiritueuses des deux côtés de l'Atlantique a suffisamment souffert», a réagi vendredi le Distilled Spirits Council, une association professionnelle américaine. Elle appelle les autorités à retirer les taxes de 25% sur les whiskys américains côté UE, et celles de 25% sur les liqueurs importées de 5 pays européens, estimant qu'elles pénalisent l'économie des États-Unis et menacent des emplois.

Négociations

Mais le président américain Donald Trump utilise aussi ces taxes comme instrument de négociation. Après des mois de guerre commerciale avec la Chine, à coups de tarifs douaniers punitifs réciproques, il s'est exclamé «notre stratégie a payé!», quand les deux pays ont signé un accord mi-janvier.

Son attention porte maintenant sur l'Europe. Donald Trump et la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, ont en effet annoncé fin janvier, après une rencontre à Davos, leur volonté de relancer le chantier commercial transatlantique et de conclure un accord dans les prochaines semaines.

Mais pour l'heure, les négociations n'ont pas abouti et les relations restent tendues alors que l'hôte de la Maison Blanche brandit toujours la menace de taxer les importations de voitures européennes, qui fait trembler en particulier les industriels allemands. Lundi, il a déclaré qu'il était temps de négocier «très sérieusement» un accord commercial avec l'Union européenne. Il souhaite que les pays membres de l'UE ouvrent davantage leur marché aux produits américains, notamment agricoles.

Récemment, son administration a menacé de surtaxer «jusqu'à 100%» l'équivalent de 2,4 milliards de dollars de produits français. De quoi faire frémir les viticulteurs, mais aussi les importateurs américains de vin français, qui, dans une lettre à l'USTR ont chiffré de 11 200 à 78 600 les pertes d'emplois aux États-Unis si ces menaces étaient mises à exécution.

«Frustration»

Les viticulteurs français réclament de leur côté à Airbus un fonds de compensation à hauteur de 300 millions d'euros pour les dédommager. «Je comprends leur profonde frustration d'être pris en otage», a réagi Guillaume Faury, le patron d'Airbus, lors d'une conférence de presse à Toulouse jeudi. Mais «s'en prendre à Airbus, c'est méconnaître la situation de relation de bloc contre bloc dans laquelle nous nous trouvons. Je pense que ce n'est pas la bonne solution», a-t-il affirmé.

En octobre, après 15 ans de bataille judiciaire, l'Organisation mondiale du commerce (OMC) avait autorisé Washington à prendre des sanctions record, jugeant que le constructeur aéronautique européen avait bien bénéficié de subventions indues. Dans une procédure miroir, l'OMC devrait au printemps autoriser l'UE à imposer elle aussi des droits de douane en réaction à des subventions indues versées par le gouvernement américain à Boeing.

Delta Air Lines, compagnie américaine cliente d'Airbus, avait alors déploré ces sanctions, estimant que les tarifs douaniers allaient causer de «graves préjudices aux compagnies aériennes américaines, aux millions d'Américains qu'elles emploient et aux voyageurs».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • clemence le 15.02.2020 16:37 Report dénoncer ce commentaire

    Taxons le coca cola et les Mac Do (nocifs pour la santé : un bon mobile)

  • Boulmi le 16.02.2020 11:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que nous européens on commence à acheter européen surtout les avions pas vrai Luxair

  • Henck le 16.02.2020 08:52 Report dénoncer ce commentaire

    L europe doit cesser d être un valet des USA, elles est économiquement pérenne et son marché intérieur est le plus "riche" du monde, comprendre les gens qui composent se marché à le PIB le plus élevé On aimerait faire croire que l UE est faible, au contraire elle est forte, elle pourrait devenir un acteur de premier plan, si seulement les pays qui la compose œuvraient au bien commun et cessait d être des lobbyiste cachée des US , je pense notamment a la Pologne

Les derniers commentaires

  • suis le 16.02.2020 13:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qui est actionnaire de Luxair? Il est temps d’être solidaire avec Europe. En achetant des Airbus

  • Boulmi le 16.02.2020 11:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vu le tarif d'une bouteille au usa faut espérer qu'il soit bon perso je l'ai trouvé moyen mais tant qu'il y aura des personnes pour prôner first America c'est sur qu'on aura des commentaires comme le tien

    • @momoot le 16.02.2020 12:37 Report dénoncer ce commentaire

      Il ne doit rien y connaître en vin. A sans doute trouvé un rose Californien avec plein de glaçon et de la grenadine pour le goût

  • Boulmi le 16.02.2020 11:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que nous européens on commence à acheter européen surtout les avions pas vrai Luxair

    • Perdzx le 16.02.2020 12:35 Report dénoncer ce commentaire

      C est clair. La Belgique qui achète le pire avion de chasse alors que le français est bien meilleurs. Cfr simulation internationale depuis plusieurs fois maintenant. Le français gagne depuis un moment déjà.

    • Barbara le 16.02.2020 14:05 Report dénoncer ce commentaire

      Il faut commencer à réduire considérablement le traffic aérien, et par des interdictions. Augmenter des taxes n'aura que peu d'effet.

  • bonsens le 16.02.2020 10:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La guerre c’est la guerre

    • Léon le 16.02.2020 12:37 Report dénoncer ce commentaire

      Envoyé Asselborn et Trump aura la peur de sa vie

  • paul le 16.02.2020 09:30 Report dénoncer ce commentaire

    europe ne ose pas mettre des sanctions parceque elle a peur très peur même elle oublie l'europe c'est plusieurs pays et l'amerique un seul les sanctions européen sa fera plus mal a l'amerique