Tarifs douaniers

25 juillet 2018 08:40; Act: 25.07.2018 10:45 Print

Whirlpool retourne sa veste sur les taxes

En janvier, Whirpool saluait les nouveaux tarifs douaniers sur les importations de lave-linge. Moins de sept mois plus tard, le fabricant américain a changé d'avis!

storybild

L'acier constitue plus de la moitié du coût de fabrication d'une machine à laver. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Whirpool, qui fabrique des appareils électroménagers, est devenu une des victimes de la guerre commerciale enclenchée par Donald Trump. Le groupe a dès lors changé de discours. «Ceci est, sans aucun doute, un catalyseur positif pour Whirlpool», avait déclaré Marc Bitzer, le PDG du groupe de Benton Harbor, dans l'État industriel du Michigan, au lendemain des premières mesures protectionnistes de la Maison-Blanche. Le dirigeant faisait alors le calcul que ces décisions, frappant des équipements grand public et pour lesquelles il avait ardemment fait campagne, allaient freiner la dynamique des sud-coréens LG Electronics et Samsung Electronics accusés de concurrence déloyale.

Mais M. Bitzer n'avait pas songé que le conflit commercial allait s'étendre dès le mois de mars à d'autres secteurs, le président américain ayant décidé d'imposer des taxes supplémentaires de 10% et 25% respectivement sur les importations d'aluminium et d'acier. La chine sera un des premiers pays concernés, suivront en juin l'Union européenne, le Canada et le Mexique, qui riposteront à leur tour. Conséquence: les prix de l'acier, matériau utilisé par Whirlpool dans la fabrication de ses produits «blancs», flambent. Ils sont actuellement de 60% plus élevés aux États-Unis comparé au reste du monde, affirme l'entreprise, qui produit sur le sol américain les lave-linge, sèche-linge et lave-vaisselle qu'il y écoule.

Répercussion sur le prix des appareils

«Les coûts de l'acier ont augmenté de façon substantielle et, en particulier aux États-Unis, atteint des niveaux inexplicables», se plaint désormais Marc Bitzer. Le sourire a disparu et le discours se veut alarmiste: «Les incertitudes» entourant les tarifs douaniers «perturbent la chaîne d'approvisionnement», critique-t-il désormais. Ces taxes vont réduire les marges et augmenter les coûts de 350 millions de dollars en 2018, en hausse d'au moins 50 millions comparé à une estimation de janvier.

Au deuxième trimestre, les coûts des matériaux, acier et résine, ont augmenté dans trois des quatre principales régions où Whirlpool fait des affaires - Amérique du nord, Europe/Moyen-Orient/Afrique et Asie. C'est sans surprise que le groupe prévoit des ventes et des bénéfices plus faibles cette année, après une perte nette de 657 millions au deuxième trimestre. L'action, elle, a chuté de 31% en Bourse depuis janvier et les assurances contractées par ses créanciers pour se prémunir d'un éventuel défaut sont au plus haut depuis novembre 2016.

«La hausse des tarifs douaniers sur l'acier, conséquence de la guerre commerciale de l'administration Trump, font du mal à Whirlpool, l'acier étant le principal matériau utilisé par l'entreprise», résument les analystes de Zacks equity Research. L'acier constitue plus de la moitié (52,8%) du coût de fabrication d'une machine à laver, contre 10,1% pour la main d’œuvre, estime le cabinet IBISWorld. Pour limiter la casse, la société, comme ses principaux concurrents, augmente ses prix et fait supporter aux consommateurs une part des coûts. En juin, les prix des lave et sèche-linge ont augmenté de 20% sur un an aux États-Unis, le plus fort bond en 12 ans, selon le département du Travail.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bob le Fan de Trump le 25.07.2018 09:29 Report dénoncer ce commentaire

    Les américains ont ce qu'ils méritent.

  • patate le 25.07.2018 10:15 Report dénoncer ce commentaire

    Excellente nouvelle. Que la guerre aux tarifs douaniers coûte cher outre-atlantique.

  • Pierre Henri le 25.07.2018 09:10 Report dénoncer ce commentaire

    Ouais de vrais visionnaires ces types. Tant que ça touche les autres on s'en tamponne, par contre lorsqu'on devient victime par répercussion, on trouve le système abusif. Et ces mecs sont à la barre des plus grandes boites et ne sont pas fichus de comprendre ce que n'importe qui aurait compris. Ça laisse songeur sur beaucoup de choses...

Les derniers commentaires

  • ladeux le 25.07.2018 17:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mdr. ils ont joué ils ont perdu. tempis pour eux.

  • SUPERTRUMP le 25.07.2018 16:25 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo qu'ils applaudissent leur président, eux qui se croyait les maître du monde,, j'espère que l'UE enfonceras le clou mais je me fais pas d'illusion nos politiques ont tous avaler un clown il vont encore abaisser leur culottes

  • zorro le 25.07.2018 14:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vraiment stupide de croire que ce serait tous bénéfice a la fin...

    • Egaalwaat le 25.07.2018 14:57 Report dénoncer ce commentaire

      et stupide de croire que tout fonctionne dans un système du néoliberalisme!

  • rené sance le 25.07.2018 14:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout les pays vont augmenter les taxes et finalement tout va augmenter pour le consommateur.

  • Kritiker le 25.07.2018 13:06 Report dénoncer ce commentaire

    tout le monde est en train de critiquer le protectionisme.Mais il faut aussi se rendre compte que le protectionisme a bien fonctionné pendant des siècles et que le capitalisme n'est pas un système économique nouveau.Le néoliberalisme a permis aux entreprises de diminuer leurs coûts de production en délocalisant leur production dans des pays du tiers monde ( conséquences : perte de millions d'emplois au sein de l'Europe et exploitation de la main d'oeuvre dans les pays du tiers monde).

    • bobo énervant le 25.07.2018 14:30 Report dénoncer ce commentaire

      Le protectionisme n'a jamais bien fonctionné et a toujours été source de conflits

    • @bobo énervant le 25.07.2018 14:56 Report dénoncer ce commentaire

      ah bon qui dit cela? Vous? Et heureusement on n'a plus de conflits de nos jours!