Technologies

03 juin 2020 10:09; Act: 03.06.2020 10:26 Print

Zoom a largement bénéficié de la crise du Covid-​​19

Les mesures de distanciation sociale pendant la pandémie ont permis à l’entreprise californienne de réaliser un chiffre d’affaires en hausse de 169% et un bénéfice de 27 millions.

storybild

L’affichage en «mosaïque», avec tous les visages des participants, est devenu un symbole du confinement, copié ensuite par les géants des outils de communication. (photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

Zoom a confirmé les attentes mardi avec des résultats financiers dignes de l’engouement suscité par le logiciel de visioconférence pendant le «Grand confinement». De janvier à mars, l’entreprise californienne a réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 169%, à plus de 328 millions de dollars, et dégagé un bénéfice de 27 millions. Les mesures de distanciation sociale imposées pendant la pandémie de Covid-19 ont transformé la communication entre les personnes, qui ont eu massivement recours aux appels et conférences vidéo.

«La crise du coronavirus «a entraîné une demande plus importante pour les interactions et collaborations en face-à-face et à plusieurs», a noté Eric Yuan, le fondateur et patron de Zoom, dans le communiqué de résultats. «Les différentes utilisations ont pris beaucoup d’ampleur rapidement à mesure que les gens ont intégré Zoom dans leur travail, leur éducation et leurs vies personnelles», a-t-il ajouté.

Un affichage symbole du confinement

L’interface a servi à des rendez-vous familiaux, des parties de poker, des cours d’école, des sessions de yoga ou encore des réunions professionnelles. L’affichage en «mosaïque», avec tous les visages des participants, est devenu un symbole du confinement, copié ensuite par les géants des outils de communication, de Facebook à Google, en passant par Microsoft.

À la fin du premier trimestre, Zoom comptait environ 265 400 clients payants, des entreprises comptant chacune au moins 10 employés – soit un bond de 354% par rapport à l’an dernier, d’après la société basée à San Jose, dans la Silicon Valley.

Problèmes de sécurité

Mais tout n’a pas été rose pour Zoom: l’afflux massif et soudain de nouveaux utilisateurs a entraîné des problèmes de sécurité et révélé des défauts dans la gestion des données confidentielles. L’application a notamment souffert du «Zoombombing», nom donné au phénomène des intrusions de personnes mal intentionnées dans des appels vidéo privés.

L’État de New York a annoncé le mois dernier avoir trouvé un accord avec le groupe, qui doit en conséquence améliorer la protection de la plateforme contre les menaces de cybersécurité. Cet accord a mis fin à une enquête lancée en mars par la procureure de l’État, Letitia James, sur les failles du logiciel. Zoom a récemment lancé une fondation philanthropique qui a commencé à faire des dons à des associations locales et internationales, dont l'Organisation mondiale de la santé.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.