POLOGNE - UKRAINE
Euro 2012Euro 2012

Toutes les infos sur l'événement foot de l'année.

3e titre en 4 ans

02 juillet 2012 07:55; Act: 02.07.2012 10:47 Print

L'Espagne rit, l'Italie pleure

Les Espagnols ont passé une grande partie de la nuit à fêter la victoire de leur équipe tandis que les Italiens sont partis se coucher le cœur triste

  • par e-mail

«L'Espagne a enfin sa "triple couronne"», lance Marca. «La sélection espagnole a marqué sans difficulté en finale de l'Euro et met une nouvelle fois le continent du football à ses pieds», écrit le journal, en rappelant les victoires précédentes, lors du Mondial 2010 face aux Pays-Bas et de l'Euro-2008 face à l'Allemagne, qui valent à l'Espagne la fameuse «triple couronne».

«L'équipe de Vicente del Bosque a été infiniment supérieure à sa rivale», ajoute le journal.

«Champions d'Europe»: en grosses lettres, le quotidien El Pais savoure lui aussi la victoire. «Après un match mémorable, la Roja écrase l'Italie et complète la "triple couronne" Euro-Mondial-Euro».

Et pour El Mundo, les joueurs de Vicente del Bosque sont bien des «Champions de légende». «L'Espagne qui a changé le football», affirme le quotidien en saluant «le style», «la possession du ballon» des Espagnols. «La "triple couronne" de la Roja en quatre ans légitime un modèle que tous veulent imiter».

«Le football comme opium du peuple par ces temps d'asphyxie», ajoute le journal, en allusion à la crise que traverse l'Espagne, saluant «une poignée de sportifs sans égal, moulés à partir d'un gène gagnant, dirigés par un entraîneur aux fermes convictions».

«Italie, merci quand même»

«Italie, merci quand même», notait le site de la «Repubblica, qui saluait comme le reste de la presse en ligne italienne l'entrée de «l'Espagne dans l'histoire» avec ce troisième titre de rang, après l'Euro 2008 et le Mondial 2010, dimanche, à Kiev.

«Grands d'Espagne», titrait la Gazzetta dello sport, qui s'inclinait devant «la supériorité technique et athlétique des Ibères» et qui notait que «les Azzurri étaient épuisés pour la finale».

«Italie, la fin d'un rêve», notait le Corriere dello sport, rappelant que «les Azzurri ont joué à dix car Thiago Motta s'est blessé et (le sélectionneur Cesare) Prandelli n'avait plus de changements». Le match s'est «débloqué sur le but de David Silva dès la 14e minute», estimait le Corriere.

«Le match a tout de suite été en côte, commentait Repubblica.it: après le but de Silva, (Giorgio) Chiellini s'est blessé».

(L'essentiel Online/AFP)

Commentaires sélectionnés

L'Italie partait perdante de match en match et elle les a tous surpris. En finale les Espagnols (surpris au premier match) les attendaient de pied ferme. Plus de surprise possible + une équipe espagnole super motivée l'Italie devait perdre. Eh oui, malgré que je sois italien je dois reconaître que l'Espagne est la meilleure équipe au monde et je suis fier que les nôtres ont eu l'honneur de les rencontrer en finale. Un grand merci aux Italiens pour le bonheur et la joie qu'ils nous ont procurés et bravo à l'Espagne qui a couru cet Euro dignement et en champion mérité. – Luka

  • Dome iamm le 03.07.2012 09:18 Report dénoncer ce commentaire

    Tiramisu

    Rien à dire, l'Espagne mérite son sacre. Mais à la place de notre entraineur "Prandelli", je virerai tout notre staff médicale, car c'est iconcevable de faire jouer des joueurs avec 50% de leur moyens "Chiellini, Motta, Cassano". Sans doute on aurai perdu, mais au moins on aurai vu une super finale avec 2 grandes nations du foot.

  • Une résidente qui adore voyager le 02.07.2012 15:12 Report dénoncer ce commentaire

    ARRETEZ S'IL VOUS PLAIT

    Au Brésil, Caraïbes et d’autre pays pauvres les gens font en permanence la fête, et pourtant ils doivent survivre, ici, pays riche, tout le monde fait la gueule et tous les mois quelqu’un se jette du pont ou sous le train, alors ,si tous les deux ans il y a un peu de bruit, voilà que les frustrés crient au scandale.

  • Luka le 02.07.2012 14:38 Report dénoncer ce commentaire

    Allon allons

    L'Italie partait perdante de match en match et elle les a tous surpris. En finale les Espagnols (surpris au premier match) les attendaient de pied ferme. Plus de surprise possible + une équipe espagnole super motivée l'Italie devait perdre. Eh oui, malgré que je sois italien je dois reconaître que l'Espagne est la meilleure équipe au monde et je suis fier que les nôtres ont eu l'honneur de les rencontrer en finale. Un grand merci aux Italiens pour le bonheur et la joie qu'ils nous ont procurés et bravo à l'Espagne qui a couru cet Euro dignement et en champion mérité.

Plus d'euro 2012