Nouveauté

30 novembre 2011 18:36; Act: 30.11.2011 18:40 Print

Le moteur de recherche où on a le pouvoir

Des partisans du logiciel libre ont lancé un moteur de recherche s’appuyant sur le «peer to peer». Une réponse citoyenne à Google et consorts.

Une faute?

Il existait le réseau social décentralisé Diaspora, alternative à Facebook. Voici à présent le moteur de recherche décentralisé YaCy, alternative à Google. Après cinq ans de développement, le nouveau venu dans le domaine de la recherche sur le web passe en version 1.0. Il a la particularité d’être un outil libre et décentralisé. C’est-à-dire qu’au lieu d’utiliser un serveur central, les résultats proviennent d’un réseau de «pairs» indépendants – des internautes ayant téléchargé le logiciel YaCy.

Soutenu par la Free Software Foundation Europe, organisme engagé dans la promotion des logiciels libres, le moteur de recherche permet à chacun de ses utilisateurs d’indexer une partie du web sur sa machine et de lancer des recherches grâce aux données partagées sur le réseau «peer to peer». L’un des avantages de ce système décentralisé est qu’il met les résultats à l’abri de toute tentative de censure ou d’influence.

Selon les chiffres livrés par les développeurs de YaCy, le réseau compte pour le moment 600 «pairs». Ceux-ci indexent au total 1,4 milliard de documents et délivrent pas moins de 130 000 résultats par jour. Le service peut être testé à l'adresse search.yacy.net, qui se veut une page de démonstration et non le «vrai» portail de recherche.

(L'essentiel Online/man)