Mobile World Congress

25 février 2016 14:21; Act: 25.02.2016 14:26 Print

Six tendances et gadgets du Congrès de Barcelone

La grande messe du secteur de la téléphonie mobile s'achève jeudi. Voici ce qu'il faut en retenir.

Sur ce sujet

Le Congrès mondial de la téléphonie mobile de Barcelone, grand-messe du secteur qui s'achève jeudi, a été dominé cette année par la réalité virtuelle, les avancées sur la future génération 5G et les objets connectés.

Les Sud-Coréens misent sur la réalité virtuelle

Le «Chaebol» LG a ouvert le bal dimanche, en présentant son nouveau casque de réalité virtuelle, le 360 VR, avant que le numéro un mondial de la téléphonie, Samsung, ne présente officiellement son nouveau smartphone, le Galaxy S7... en réalité virtuelle. Tous deux ont aussi dévoilé des caméras pouvant filmer à 360 degrés. Parmi les stands les plus visités, celui de l'opérateur sud-coréen SK Telecom qui proposait une promenade sous-marine via cette technologie. Samsung proposait quant à lui de vivre des montagnes russes virtuelles (vidéo ci-dessus), tous deux avec beaucoup de succès auprès du public.

La 5G reste un sujet structurant pour le secteur

Peu d'annonce fracassante sur cette nouvelle génération de réseau, attendue pour 2020 avec des tests grandeur nature en 2018, là encore en Corée du Sud. Mais diverses démonstrations sur les stands des équipementiers et opérateurs afin de montrer certains avantages techniques de la 5G, notamment en termes de latence ou d'usage plus flexible et intelligent des ondes pour garantir un meilleur débit. Du côté de l'Europe, la Commission a expliqué vouloir mettre les opérateurs en ordre de bataille pour éviter un nouveau retard comme lors du déploiement de la 4G.

Des objets toujours plus connectés

Les objets connectés ont tenu une place importante dans les discussions, malgré un décollage qui tarde à se concrétiser, dans l'attente de l'arrivée de la 5G, très utiles dans des secteurs où la fiabilité et la rapidité de la connexion est indispensable, comme l'e-santé ou le transport connecté. Concernant les réseaux, il manque en effet une norme unifiée pour voir demain débarquer en nombre les objets connectés tant attendus par les industriels.

Les hologrammes font leur apparition

Quel fan de Star Wars n'a pas rêvé un jour de pouvoir parler avec son correspondant grâce aux hologrammes? Plusieurs entreprises y voient en tout cas une possibilité à développer avec l'arrivée de la 5G, dont la start-up américain Leia Inc (du nom de l'héroïne de Star Wars) a fait sensation en présentant un système créant une image 3D semblant flotter au-dessus de l'écran. Chez SK Telecom, les hologrammes ont pris la forme d'un faisceau de lumière verte ou apparaissent des formes diverses: cœur, dauphin, gymnaste en mouvement...

Recharger son portable sans chargeur visible

Plus de fil, pas de plaque où poser son smartphone qui, pourtant, se recharge au simple contact de la table de salon. L'astuce a été développée par une start-up catalane MiniBatt, avec un système de charge qui peut être installé sous n'importe quel meuble, quelle que soit sa matière, et qui permet de recharger son portable en le posant simplement sur le meuble. MiniBatt espère convaincre les industriels de l'ameublement, les restaurants et immeubles de bureaux à intégrer sa technologie.

Le robot-téléphone lit vos messages à haute voix

Il a la forme d'un petit robot humanoïde mais il s'agit d'un téléphone. RoboHon, développé par le Japonais Sharp, mesure une vingtaine de centimètres et parle pour alerter de la réception d'un appel, lire à haute voix les SMS, se faire dicter ceux à envoyer ou prendre des photos, en demandant de prendre la pose, puis se transformer en vidéo projecteur afin de les visionner. RoboHon peut se lever et bouger les bras pour signaler quelque chose.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.