Suite aux critiques

19 février 2014 19:32; Act: 19.02.2014 19:42 Print

Les Google Glass s'offrent une éthique

Le géant d'Internet a décidé de rédiger un code de bonne conduite pour ses lunettes connectées, qui suscitent déjà l'inquiétude de certains.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Le géant internet américain Google a publié un code de bonne conduite pour les utilisateurs de ses lunettes interactives, dont les prototypes soulèvent déjà des inquiétudes sur la protection de la vie privée. «Ne soyez pas inquiétants ou impolis», écrit Google dans un message publié en ligne et destiné aux «explorateurs», les développeurs d'applications qui testent actuellement les appareils. «Respectez les autres et ne vous impatientez pas s'ils ont des questions sur les lunettes».

Le groupe Internet semble vouloir éviter que les porteurs de «Google Glass», comme cela a pu se voir dans le passé, soient renvoyés de restaurants, cafés ou autres établissements en raison des inquiétudes provoquées par l'appareil photo qui y est intégré. Pour calmer les inquiets, Google suggère notamment aux utilisateurs de leur proposer une démonstration de l'appareil, de demander l'autorisation avant de prendre une photo, et de respecter les règles imposées pour les téléphones portables.

Sortie commerciale dans le courant de l'année

«Si on vous demande d'éteindre votre téléphone, éteignez aussi les lunettes», dit-il. «Enfreindre les règles ou être impoli ne rendra pas les commerces enthousiastes au sujet des lunettes, et cela nuira aux autres explorateurs». Google rappelle aussi que ses lunettes sont conçues pour fournir des informations brèves aux utilisateurs, et déconseille de fixer leur écran durant des périodes trop longues pour éviter d'avoir «l'air plutôt étrange pour les gens autour de vous». «Donc ne lisez pas Guerre et Paix sur les lunettes. Certaines choses sont mieux faites sur des écrans plus grands». Google prévient enfin qu'il vaut mieux ne pas porter les appareils en faisant du sport.

Les prototypes actuels de «Google Glass» comportent une seule branche terminée par un petit écran se plaçant un peu au-dessus de l'oeil. Ils sont réservés à des développeurs d'applications prêts à payer 1 500 dollars. Une commercialisation grand public est toutefois attendue cette année et Google a fait un pas pour faciliter leur adoption en présentant le mois dernier des montures «normales», compatibles avec l'appareil et adaptées à des verres correcteurs ou solaires.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Superjhemp le 19.02.2014 20:06 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut interdire ce gadget de la plus totale indiscrétion ! C'est une atteinte à la vie privée énorme, comme on a jamais vu jusqu'à présent !

  • Cestunerevolution le 19.02.2014 20:28 Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont quand même marrants chez Google... Pour moi tout ce qui est Google c'est fini. Ma vie privée ne les regarde pas.

Les derniers commentaires

  • Cestunerevolution le 19.02.2014 20:28 Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont quand même marrants chez Google... Pour moi tout ce qui est Google c'est fini. Ma vie privée ne les regarde pas.

  • Superjhemp le 19.02.2014 20:06 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut interdire ce gadget de la plus totale indiscrétion ! C'est une atteinte à la vie privée énorme, comme on a jamais vu jusqu'à présent !