Conçu au Luxembourg

21 janvier 2015 07:30; Act: 21.01.2015 09:35 Print

Un objet connecté qui prend soin de votre air

ESCH-BELVAL - La qualité de l’air intérieur peut se contrôler via un nouvel appareil connecté.

storybild

Jacques Touillon est cofondateur et CEO de la start-up AirBoxLab.

op Däitsch

Produits ménagers, manque d’aération, fumées de cuisine... «Les intérieurs d’habitat sont jusqu’à huit fois plus pollués qu’à l’extérieur», lance Jacques Touillon, CEO d'AirBoxLab. Pour améliorer la situation, la start-up, hébergée par l’incubateur Technoport d’Esch-Belval, a développé Footbot.

Cet appareil connecté est muni de capteurs qui mesurent en continu les pollutions de l’air dans un espace de vie. «Puis, les données sont analysées pour produire un service à l’usage des particuliers», explique Jacques Touillon.

Les résultats sont visualisables de deux manières différentes. Directement sur le Footbot, par un éclairage spécifique en fonction du niveau de pollution. Une application mobile permet aussi de visualiser les informations sur la qualité de l’air et délivre des conseils pour l’améliorer.

Créée il y a deux ans en France, AirBoxLab est passée par une phase de tests auprès de cent acheteurs via une plate-forme de crowdfunding. Avec l’appui d’un investisseur belge, la start-up a ensuite levé 1,5 million d’euros. «D’ici fin 2015, le projet doit être viable économiquement, avant une nouvelle levée de fonds pour une expansion commerciale», prévoit le CEO.

En ligne de mire, le marché états-unien, d'où un tiers des 10 000 précommandes proviennent déjà. La société s’appuie sur des partenaires industriels qui incluent la technologie dans leurs systèmes.

Neuf personnes composent l’équipe et treize sont espérées d’ici la fin de l’année.

L’appareil est vendu 199 euros avec l’accès aux services.

(Mathieu Vacon)