Selon une étude

04 août 2014 14:21; Act: 04.08.2014 14:51 Print

Les jeux violents rendent agressifs et dépendants

Les titres vidéoludiques glorifiant des personnages antisociaux accroîtraient le risque de délinquance et d'autres comportements risqués chez les adolescents, selon une étude.

storybild

«GTA», «Spiderman» et «Manhunt» font partie des jeux violents, glorifiant le risque, testés au cours de cette étude. (photo: dr)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Plus généralement, ces jeux vidéo destinés à des adultes paraissent affecter l'idée que ces jeunes se font d'eux-mêmes, ce qui peut influer potentiellement sur leur ego dans le monde réel, précisent ces chercheurs du Darmouth College, université du New Hampshire (nord-est). Des travaux parus dans Personality and Psychology, la revue de l'Association américaine de psychologie.

Une précédente recherche menée dans cette même université publiée en 2012 montrait déjà que de tels jeux vidéo pouvaient inciter des adolescents à se montrer imprudents en voiture. Mais «jusqu'alors les études conduites sur l'influence des jeux vidéo sur la jeunesse se concentraient principalement sur leurs effets relatifs à l'agressivité et aux comportements violents», explique James Sargent, professeur de pédiatrie au Dartmouth College, coauteur de cette recherche.

Étude portant sur plus de 5 000 adolescents

Selon lui, «cette étude est importante car elle suggère pour la première fois que les jeux vidéo violents pourraient non seulement inciter les adolescents à avoir des comportements violents, mais les encourager aussi à la consommation d'alcool et de tabac ainsi qu'à avoir des comportements risqués sexuellement ou au volant». En fait, les jeunes qui jouent à ces jeux vidéo risquent de s'identifier aux protagonistes asociaux qui y sont représentés, relève Jay Hull, du département de psychologie et d'études du cerveau du Darmouth College, le principal auteur de ces travaux. «Nous sommes ce que nous prétendons être et de ce fait nous devons faire attention à ce que nous prétendons être», dit-il.

Pour cette recherche, les auteurs ont effectué une étude avec plus de 5 000 adolescents américains sélectionnés au hasard, qui ont répondu à une série de questions par téléphone sur une période de quatre ans. Ils ont examiné un certain nombre de facteurs, dont le fait de jouer à trois jeux violents glorifiant le risque. Il s'agit notamment de «Grand Theft Auto», «Manhunt» et «Spiderman».

Ces chercheurs ont constaté que de tels jeux étaient liés à un large éventail de comportements risqués chez les jeunes. Selon eux cela s'expliquerait en partie par des changements de personnalité, d'attitudes et de valeurs liées à ces jeux qui rendent ces adolescents plus rebelles et plus prompts à rechercher le risque. Ces effets ont été similaires chez les garçons et les filles et étaient plus prononcés parmi ceux qui passaient plus de temps à jouer à ces jeux vidéo, particulièrement ceux avec des protagonistes asociaux.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • vengeur masqué le 04.08.2014 15:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle belle connerie ce genre d'études !! J'ai jouer toute mon adolescence a des jeux hyper violent et c'est pas pour ça que j'ai envi de tuer quelqun ... Arrêtons un peu de voir le mal partout ... L'éducation des parents et une enfance normale est primordiale ...

  • nonmais le 04.08.2014 21:56 Report dénoncer ce commentaire

    Ah bon quelle surprise!!! Entre les mains de personnes fragiles j'en suis persuadée. Ils sont hyper-réalistes et faire la différence entre le vrai et le faux quand vous jouez huit heures par jour....

  • wayside le 04.08.2014 16:04 Report dénoncer ce commentaire

    Mais bien sur. Par contre, un collegue de bureau, gamer, est tre violent. Un rapport ?

Les derniers commentaires

  • Captain le 11.08.2014 00:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce sont ceux qui n'ont jamais jouer qui le disent. Un grand classique :)

  • Mick le 05.08.2014 08:35 Report dénoncer ce commentaire

    Et si on prenait le problème à l'envers: les gens ne deviennent pas violents parce qu'ils jouent, peut-être qu'ils jouent car ils sont violents/inadaptés socialement. S'ils se rendent compte que leurs relations sociales sont pauvres, ils vont certainement se réfugier dans un loisir solitaire, qui les valorise plus et plus facilement que la vraie vie.

  • nonmais le 04.08.2014 21:56 Report dénoncer ce commentaire

    Ah bon quelle surprise!!! Entre les mains de personnes fragiles j'en suis persuadée. Ils sont hyper-réalistes et faire la différence entre le vrai et le faux quand vous jouez huit heures par jour....

  • nti le 04.08.2014 18:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien ! Séance gratuite

  • saru le 04.08.2014 18:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonjour les clichés rien pour arranger et des études sur les livres ou films ou autres médias de ce genre non ? Le jeu vidéo est un média comme un autre avant de cibler faudrait être juste et non arbitraire . Facile de parler quand l'enfant a jouer a des jeux 18+ parce les parents lui offraient un jeu "in" comme le reste dans la vie tout est question d'information et d'éducation le média n'est qu'un outil et comme tout les outils faut savoir l'utiliser