Faille de sécurité

08 septembre 2015 12:09; Act: 08.09.2015 14:24 Print

Pirater une voiture intelligente, c'est facile

Un chercheur en sécurité a indiqué que le système laser de guidage des véhicules autonomes pouvait être facilement hacké.

storybild

Le système Lidar permet à un véhicule autonome de cartographier son environnement.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Les véhicules autonomes, comme celui que développe Google, ne sont pas à l’abri du piratage. C'est ce qu'a voulu démontrer Jonathan Petit, chercheur en sécurité chez Security Innovation. Avec peu de matériel, cet expert a réussi à tromper le système Lidar (Light detection and ranging) utilisé par ce type de voiture sans chauffeur qui permet de reconnaître l'environnement qui l'entoure en envoyant un laser.

En se servant d’un dispositif facile à réaliser à partir d'un kit Rasperry Pi ou Arduino rattaché à un système laser, et ne dépassant pas les 55 euros de frais, il est capable d’envoyer de fausses informations à la voiture autonome. On peut ainsi lui faire croire qu'un obstacle se trouve devant l'auto et la forcer à changer de trajectoire ou à freiner pour éviter une collision, rapporte IEEE Spectrum. Le système fonctionne jusqu’à 100 m de distance et permet de simuler des obstacles placés à une distance comprise entre 20 et 350 m de la cible. «Je peux créer l’illusion d’une fausse voiture et la mettre à l’endroit où je veux. Je peux faire la même chose avec un piéton ou un mur», explique Jonathan Petit. Ce dernier peut faire plusieurs copies de ces obstacles et même les faire bouger.

Le mois dernier, deux chercheurs en informatique, Charlie Miller et Chris Valasek, avaient déjà réussi à prendre le contrôle à distance d'un modèle Jeep Cherokee du groupe Fiat-Chrysler, en piratant le système embarqué Uconnect du véhicule. La filiale américaine avait procédé au rappel de 1,4 million de véhicules, afin d’effectuer une mise à jour du système embarqué.

(L'essentiel/man)