Wikipedia

07 avril 2013 12:13; Act: 07.04.2013 12:24 Print

La DCRI accusée d'avoir censuré un article

La Wikimedia Foundation a accusé samedi la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) d'avoir fait supprimer «sous la menace» un article de l'encyclopédie gratuite.

Une faute?

L'article, créé le 24 juillet 2009, porte sur une station hertzienne militaire située dans le Puy-de-Dôme. La Wikimedia Foundation, qui est basée aux Etats-Unis et qui possède les serveurs hébergeant Wikipédia, explique sur son site avoir été contactée le 4 mars par la DCRI qui demandait «la suppression» de l'article. Les Renseignements mettaient en avant que celui-ci contenait «des informations militaires classées» et que «la publication de telles informations violait le Code pénal», selon la Wikimedia Foundation.

«Nous avons demandé plus d'informations à la DCRI. (...) Malheureusement, elle a refusé d'apporter plus de précisions et a redemandé que l'article soit effacé dans son intégralité», explique la Fondation, qui a refusé de supprimer l'article. Le 30 mars, nous avons découvert que la DCRI (...) avait contacté un bénévole (...) qui réside en France». Elle a «insisté» pour qu'il utilise ses «droits administratifs pour supprimer immédiatement l'article». «Sous la menace, il a supprimé l'article», raconte la Fondation. Wikimédia France précise de son côté que le bénévole, qui «n'a aucun rapport avec l'article incriminé», a été menacé d'un placement en garde à vue et d'une mise en examen.

«La page a été restaurée dans la nuit de vendredi à samedi par une personne qui habite en Suisse», ajoute Wikimédia France. «La Fondation s'oppose vivement à des tentatives gouvernementales d'intimider les bénévoles qui consacrent leur temps et leur énergie à construire» Wikipédia, «l'un des grands projets éducatifs, que tout le monde peut partager gratuitement». La Fondation est «sensible aux problèmes de sécurité nationale, mais dans les cas où il n'y a pas de menace apparente (...), nous demandons plus d'informations avant de supprimer du contenu». «Faire autrement serait autoriser la censure (...), ce qui serait une attaque directe des valeurs de la Communauté wikimedia», écrit la Fondation. L'article qui était sur Wikipédia en Français a été traduit en anglais samedi.

(L'essentiel Online/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Coeur révélateur le 08.04.2013 12:46 Report dénoncer ce commentaire

    comment les gouvernements tentent d'enrayer la démocratie transparente sur internet, et cela non seulement contre des sites désobéissant aux législations, mais également contre des sites qui se donnent toutes les peines possibles de respecter les lois.

Les derniers commentaires

  • Coeur révélateur le 08.04.2013 12:46 Report dénoncer ce commentaire

    comment les gouvernements tentent d'enrayer la démocratie transparente sur internet, et cela non seulement contre des sites désobéissant aux législations, mais également contre des sites qui se donnent toutes les peines possibles de respecter les lois.