Skycheckin

02 mai 2014 09:44; Act: 02.05.2014 09:45 Print

Une application pour faire des rencontres en vol

Les utilisateurs de Skycheckin peuvent entrer en contact lorsqu'ils prennent l'avion ensemble. Une manière aussi de profiter du temps d'attente dans les terminaux.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Charly Wa n'est pas le seul à avoir eu l'idée d'une application de réseautage autour d'un vol. Mais le cofondateur de Skycheckin a peut-être eu le mérite de l'avoir lancée au moment où l'utilisation des réseaux mobiles et Wi-fi durant les vols est en voie de réadmission. Disponible gratuitement sous iOS, l'app invite à se faire de nouvelles connaissances, cela indépendamment de la compagnie aérienne empruntée. Les futurs passagers y enregistrent virtuellement leurs vols. Ils reçoivent ensuite des alertes avec la liste des gens qui embarqueront en même temps qu'eux ou qui se trouveront dans le même aéroport dans un intervalle de 2 heures. Ils ont ainsi tout loisir d'entrer en contact, puis de le rester pour les vols futurs.

«On pensait au début plutôt en faire quelque chose de fun, mais on s'est rendu compte que beaucoup d'hommes d'affaires étaient intéressés en s'en servant comme un petit LinkedIn pour les airs», explique Charly Wa, un courtier français de 36 ans établi à New-York. L'app facilite les contacts entre les passagers grâce aux informations qu'ils ont pu laisser en s'identifiant via leurs comptes Facebook et LinkedIn. Elle recense des vols dans le monde entier. Elle permettra bientôt aux utilisateurs d'automatiser leur check-in virtuel via le mail de réservation de vol délivré par les compagnies aériennes.

Lancée il y a deux mois, Skycheckin compte quelques milliers d'utilisateurs. «Le fait que les gens réutilisent l'app est un bon signe pour nous», commente Charly Wa. Avec son cofondateur David Abitbol, il n'entend surtout pas la faire cataloguer comme une app de rencontres amoureuses. «On aimerait en faire une sorte de Airbnb avec une communauté de voyageurs réguliers qui se font mutuellement confiance et échangent des conseils utiles, par exemple au cas où ils ratent l'avion dans un aéroport méconnu», projette-t-il.

(L'essentiel/laf)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • IT Jack le 02.05.2014 13:43 Report dénoncer ce commentaire

    Rien de neuf....virgin airways a deja un systeme de ce genre depuis plus de 2 ans.

  • R.L.B le 02.05.2014 16:57 Report dénoncer ce commentaire

    Pour se parler ? Non parce que s'il y a bien un endroit exiguë au possible, c'est bien l'avion ... C'est dingue ce besoin d'application, bientôt on passera par là pour dire bonjour à ses collègues de bureau le matin au lieu d'aller serrer la main ou claquer la bise ! Monde de "brun" individualiste ...

Les derniers commentaires

  • R.L.B le 02.05.2014 16:57 Report dénoncer ce commentaire

    Pour se parler ? Non parce que s'il y a bien un endroit exiguë au possible, c'est bien l'avion ... C'est dingue ce besoin d'application, bientôt on passera par là pour dire bonjour à ses collègues de bureau le matin au lieu d'aller serrer la main ou claquer la bise ! Monde de "brun" individualiste ...

    • Charly Wa le 02.05.2014 18:52 Report dénoncer ce commentaire

      En y reflechissant, les gens ont beaucoup de mal a se parler dans les transports publics. Au pire ces app n'apportent rien, au mieux elles permettront de briser la glace! Moi je pense que les gens communiquent plus que jamais avec ces app, on change juste la maniere de communiquer. Avec Airbnb, les gens vont dormir les uns chez les autres imaginez-vous! Cela n'existait pas il y a 10 ans...

    • pétunia le 03.05.2014 01:19 Report dénoncer ce commentaire

      Bientôt le smartphone fera la conversation a ta place. Il n'y aura plus qu' à poser 2 appareils l'un à coté de l'autre et les écouter "discuter" pour "faire connaissance". L'étape suivante sera de se le faire greffer pour qu'il t’indique quoi faire et comment réagir face à une personne. Tu en doute ? : C'est déjà un peu le cas avec les lunettes à réalité "augmentée". L'homme servira bientôt de support aux Intelligences Artificielles et non le contraire. Pratique pour travailler comme un robot, non ?

    • RamBo le 03.05.2014 12:37 Report dénoncer ce commentaire

      Comme Albert Einstein avait raison: Quand les technologies auront pris le dessus, l'homme redeviendra idiot ! On y est presque .......

  • IT Jack le 02.05.2014 13:43 Report dénoncer ce commentaire

    Rien de neuf....virgin airways a deja un systeme de ce genre depuis plus de 2 ans.

    • Charly Wa le 02.05.2014 15:28 Report dénoncer ce commentaire

      Le probleme est que Virgin Airways met en relation que les passager de Virgin Airways.. Skycheckin met en relation les passagers de toutes les airlines sans restrictions.

    • RamBo le 02.05.2014 20:18 Report dénoncer ce commentaire

      A quand une app pour aller aux toilettes?