On a testé

12 octobre 2015 12:57; Act: 12.10.2015 13:05 Print

Vaut-​​il la peine de passer à l'iPhone 6s ou 6s Plus?

Commercialisés au Luxembourg depuis vendredi dernier, les derniers smartphones d'Apple embarquent notamment la nouvelle technologie 3D Touch. Prise en main.

storybild

L'iPhone 6s et 6s Plus se présentent avec le même design mais avec de nouvelles fonctionnalités et performances. (photo: AFP)

Sur ce sujet

«La seule chose qui ait changé sur les iPhone 6s et 6s Plus, c'est que tout a changé», promettait Apple lors de la présentation de ses nouveaux smartphones, le 9 septembre dernier. Lancés au Luxembourg depuis vendredi dernier, ces nouveaux smartphones sont-ils vraiment si différents que leurs prédécesseurs?

Une fois déballés, cela ne saute pas aux yeux tant le design est identique au précédent. Les écrans Full HD de 4,7 et 5,5 pouces (326 et 401 ppp) sont aussi les mêmes. Apple a cependant utilisé un nouveau type d'aluminium et de verre plus résistants sur ses nouveaux produits, cela afin de ne pas reproduire un nouveau Bendgate, à savoir le cas des iPhone 6 Plus qui se pliaient dans la poche arrière du pantalon, l'année dernière. Le format des smartphones est pourtant très légèrement différent, à savoir 0,2 mm plus épais et 0,1 mm plus large et plus long (même 0,2 mm plus long pour l'iPhone 6s). L'iPhone 6s pèse ainsi 14 gr. de plus, tandis que l'iPhone 6s Plus 20 gr. de plus.

Nouvelles interactions avec 3D Touch

Cette légère modification est due à la nouvelle technologie 3D Touch, l'une des plus grandes nouveautés introduites sur l'iPhone 6s et 6s Plus. Il s'agit d'une nouvelle manière d'interagir avec l'interface du smartphone, héritée du Force Touch de l'Apple Watch, qui exploite les différentes pressions exercées par le doigt. Le 3D Touch fonctionne tout d'abord à partir des icônes des apps, où une pression permet d'activer des actions supplémentaires, comme celles que l'on obtiendrait avec un clic droit de la souris sur un ordinateur. Le système fonctionne avec la plupart des apps natives d'Apple, ainsi qu'un certain nombre d'apps de développeurs tiers, comme par exemple Twitter ou Instagram, pour n'en citer que deux.

Ainsi en appuyant avec plus de force sur l'icône de l'app Appareil photo, il est possible de choisir quelle action on veut activer avant même de lancer l'application, notamment prendre un selfie, enregistrer une vidéo ou un ralenti. Mais le mode d'interaction fonctionne aussi au sein des applications. Dans Mail, en pressant sur un message, cela permet de prévisualiser son contenu sans besoin de l'ouvrir. Déplacer son doigt vers la droite permet de le marquer comme lu, vers la gauche de le supprimer, vers le haut d'activer les options Répondre ou Transférer. Appuyer avec un degré de pression supérieur permet enfin d'ouvrir complètement le message, comme on le ferait habituellement en cliquant dessus. Cette technologie sert aussi à prévisualiser une page web sans lancer le navigateur web Safari en appuyant avec plus de force sur un lien. Sur une adresse cela permet de la visualiser sur une carte affichée dans une fenêtre de l'app Plans.

Touch ID amélioré

Le capteur d'empreintes Touch ID présent sur l'iPhone 6 et 6 Plus était l'un des plus performants du marché. Mais celui de l'iPhone 6s et 6s Plus est désormais deux fois plus rapide. Il suffit en effet de poser son doigt sur le bouton central pour que l'appareil se déverrouille quasi instantanément. Bluffant. Ceux qui avaient pour habitude d'appuyer sur ce bouton pour simplement consulter l'heure affichée sur l'écran verrouillé ne devront pas cligner des yeux au risque de souvent se retrouver rapidement sur l'écran d'accueil.

Montée en puissance

Les autres changements concernent évidemment la puissance. Propulsés par le nouveau processeur double cœur A9, l'iPhone 6s et 6s Plus sont 70% plus rapides et offrent 90% plus de performance graphique par rapport à leurs prédécesseurs. La puce est en effet épaulée par 2 Go de mémoire vive, contre 1 Go auparavant. Cette augmentation de puissance est plus flagrante dans les jeux, qui sont plus fluides. Au quotidien, les apps se lancent aussi beaucoup plus rapidement. Le temps de chargement des pages a aussi été réduit, grâce à une connectivité aux réseaux wi-fi ou mobile plus rapide. Il suffit de mettre côte à côte un iPhone 6 Plus et 6s Plus pour s'en rendre compte. Par ailleurs, avec le nouveau coprossesseur de mouvements M9, la fonctionnalité «Dis, Siri», qui permet d'activer l'assistant vocal sans toucher l'appareil, fonctionne désormais sans brancher le smartphone à une prise de courant.

Photo et vidéo

Détrôné en matière de capteur photo, Apple tente de rattraper la concurrence en dotant son iPhone 6s et 6s Plus d'une nouvelle caméra iSight. Elle passe d'une résolution 8 Mpx à 12 Mpx et permet désormais de capturer des vidéos en 4K (3840 x 2160 pixels) à 30 images/s (jusqu'à 60 images/s en résolution Full HD 1920 x 1080 pixels). Apple introduit aussi une autre nouveauté avec la fonctionnalité appelée Live Photos, qui rappelle celle présentée en 2013 par HTC baptisée Zoe. Elle permet d'imbriquer une courte vidéo de 3 secondes dans la photo, soit 1,5 secondes avant et après le cliché. Cela permet ensuite de revoir l'instant de la prise de vue en exerçant une légère pression sur l'image avec la technologie 3D Touch. Ces images peuvent ensuite être utilisées pour personnaliser le fond d'écran du smartphone ou de l'Apple Watch. Il est bien entendu possible de désactiver cette fonction lorsqu'on photographie des objets immobiles comme un tableau par exemple, pour libérer de l'espace de stockage. Il faut en effet savoir qu'un cliché Live Photos sera au minimum deux fois plus lourd qu'une photo normale. Une minute de vidéo en 4K occupera quant à elle environ 375 Mo sur l'appareil. Autant dire que si on veut pleinement exploiter les outils photo et vidéo de l'appareil, le modèle de seulement 16 Go sera vivement déconseillé.

Cédant à la mode du selfie, les nouveaux smartphones sont désormais équipés d'un capteur qui passe de 1,2 Mpx à 5 Mpx sur la face avant (mais toujours limité à 720p). La caméra est épaulée par l'écran pour simuler un flash. Lors de l'enregistrement d'un selfie, il devient en effet trois fois plus lumineux afin d'éclairer le ou les visages à photographier avec la technologie True Tone, qui permet de restituer des couleurs plus proches de la réalité. Par ailleurs, sur l'iPhone 6S Plus, la stabilisation optique gère désormais aussi les vidéos (également en accéléré) en plus des photos pour des séquences moins saccadées et plus fluides.

Conclusion

Grâce à la technologie 3D Touch, que l'on apprend vite à maîtriser, qu'on se plaît à utiliser et qui apporte un réel plus par rapport à l'iPhone 6 et 6 Plus, ces nouveaux smartphones plus puissants se présentent comme une bonne génération de modèle S intermédiaire. On apprécie les diverses améliorations apportées dans le domaine de la capture d'images (capteur 12 Mpx, 4K, simulation de flash avant) pour rattraper certains concurrents, qui ont désormais pris l'ascendant dans ce domaine. La fonctionnalité de Live Photos se présente toutefois plus comme un gadget qu'une réelle innovation.

À moins d'être féru des toutes nouvelles innovations (on veut surtout parler de la technologie 3D Touch) et de posséder un iPhone plus puissant et complet, les possesseurs d'un iPhone 6 ou 6 Plus sauront très bien se contenter de leur smartphone actuel. Si on possède par contre un modèle plus ancien, le passage à la dernière version de l'iPhone sera beaucoup plus bénéfique.

(L'essentiel/Michel Annese)