TECHNOLOGIE

11 juin 2012 22:37; Act: 11.06.2012 23:38 Print

Apple sort ses cartes et un «MacBook Pro»

Le groupe informatique a présenté lundi les innovations qui touchent: son système d'exploitation, ses tablettes, ses nouveaux ordinateurs portables et un service de cartographie.

storybild

Le système d'exploitation des tablettes et des ordiphones sera mis à jour. (photo: dr)

  • par e-mail

Innovation la plus remarquée à l'ouverture d'une conférence de cinq jours destinée aux développeurs, la cartographie conçue en interne par Apple représente selon plusieurs analystes une concurrence sérieuse pour Google, d'autant qu'elle est étroitement intégrée au système d'assistance vocale Siri, lancé l'an dernier pour le téléphone iPhone 4S.

Un service de guidage vocal

Apple «a ingéré des centaines de millions de coordonnées professionnelles dans le monde», a expliqué le responsable du système d'exploitation pour iPhones, iPods et iPad Scott Forstall, et bénéficie également d'une intégration avec le service Yelp réunissant des critiques d'internautes.

Le programme fournit aussi un service de guidage vocal, susceptible de fournir des itinéraires alternatifs en cas d'embouteillage. «Ne vous y trompez pas, avec les cartes et des fonctionnalités accrues pour Siri, Apple est maintenant présent dans la recherche» sur internet, commentait sur son blog l'analyste Greg Sterling, de Opus Research, jugeant d'après la présentation de lundi que la cartographie d'Apple représentait une concurrence réelle pour les services fournis par Google.

Un écran de très haute définition

Ce système sera intégré dans la prochaine mise à jour du système d'exploitation pour appareils portable, iOS 6, qui doit sortir «à l'automne». iOS 6 promet également une intégration très poussée avec le réseau social Facebook, permettant aux mobinautes de signaler à leurs "amis" de façon toujours plus automatique les applications qu'ils utilisent et les clichés qu'ils prennent. Du côté des matériels, Apple n'a évoqué que ses ordinateurs portables, avec une gamme rafraîchie tant du côté des puissants MacBook Pro que des légers MacBook Air.


Le patron du marketing Phil Schiller a présenté «le meilleur ordinateur qu'Apple ait jamais fabriqué», le «MacBook Pro avec écran Retina» de très haute définition. Ce type d'écran a été lancé avec l'iPhone 4S, puis, dans une taille intermédiaire, avec le dernier modèle de l'iPad. Ce nouveau MacBook Pro, dont le premier prix est à 2.199 dollars, offre un aspect se rapprochant du MacBook Air, avec seulement 1,8 cm d'épaisseur, mais un poids tout de même supérieur à 2 kg.

Pas de révélations sur Apple TV

De son côté le modèle d'entrée de gamme du MacBook Air voit son prix descendre à 999 dollars. «Ils ont tué le MacBook Air», commentait à l'issue de la présentation un développeur venu de New York pour assister à cette conférence, Ariel Michaeli. Mais «à ce prix c'est donné», se réjouissait-il tout de même. Ces appareils, comme tous les ordinateurs fixes d'Apple, bénéficieront dès juillet du nouveau système d'exploitation Mountain Lion, présenté en février, qui était à l'origine attendu à la fin de l'été.

L'événement, lancé par le directeur général d'Apple Tim Cook, n'a en revanche rien révélé des projets d'Apple dans le domaine de la télévision. Il y a deux semaines M. Cook avait reconnu que la télévision connectée, pour laquelle Apple se contente pour l'instant d'offrir un boîtier de connexion, «présente un intérêt intense» pour la firme à la pomme croquée, sans toutefois indiquer s'il fallait attendre un prochain téléviseur sous sa marque.

Chez Global Equities Research, l'analyste Trip Chowdhry restait sur sa faim. «Est-ce là tout ce qu'il y a de mieux à attendre d'Apple, après (la mort du légendaire fondateur) Steve Jobs?» demandait-il. L'action Apple a cédé 1,58% à 571,17 dollars lundi soir à New York.

(L'essentiel Online/AFP)