Apple

03 mai 2017 15:16; Act: 03.05.2017 15:48 Print

L'iPhone 8 pourrait finalement attendre 2018

L'édition anniversaire du smartphone d'Apple pourrait être repoussée à l'année prochaine, d'après de nouvelles rumeurs.

storybild

Tim Cook, patron d'Apple, pourrait néanmoins dévoiler les trois nouveaux modèles d'iPhone cet automne. (photo: Justin Sullivan)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Les rumeurs arrivant toujours plus tôt et plus fréquemment concernant les futurs iPhone expliquent en partie la baisse des ventes des smartphones d'Apple ces derniers temps, selon le patron de la firme Tim Cook. Et cette «pause» dans l'achat d'iPhone, comme la nomme le patron d'Apple, pourrait durer plus longtemps que prévu. Les clients risquent de devoir patienter davantage pour s'offrir le prochain nouveau modèle haut de gamme de l'entreprise.

Les derniers bruits de couloir indiquent en effet que l'iPhone 8, modèle anniversaire censé célébrer les 10 ans de l'iPhone, pourrait finalement ne pas débarquer cette année, mais en 2018, selon Business Insider qui cite des analystes de Deutsche Bank et un rapport de ValueWalk.

iPhone 7s et 7s Plus

Apple ferait actuellement face à des «défis techniques» et à la pénurie de certains composants dans la production du futur smartphone équipé pour la première fois d'un écran OLED. La firme à la pomme souhaite intégrer le capteur d'empreintes sous l'écran en façade mais aurait des difficultés à le faire et veut se donner assez de temps pour y parvenir.

Son concurrent Samsung, quant à lui, a renoncé à proposer une telle solution sur son dernier Galaxy S8. Le fabricant sud-coréen a finalement placé le capteur au dos de l'appareil de manière excentrée, à côté de l'appareil photo. Un choix qui fait l'objet de la principale critique faite au nouveau terminal. Bien que repoussé à 2018, le modèle anniversaire pourrait néanmoins être présenté cet automne aux côtés des deux modèles moins «révolutionnaires», l'iPhone 7s et l'iPhone 7s Plus, qui seraient lancés suivant le calendrier habituel.

(L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.