Amende pour Apple

01 septembre 2016 13:30; Act: 01.09.2016 13:35 Print

Tim Cook évoque «une stupidité politique»

Le patron d'Apple a ouvertement critiqué la décision de Bruxelles d'abroger les avantages fiscaux de son groupe en Irlande.

storybild

Tim Cook a déjà annoncé que sa société ferait appel de la décision de l'UE. (photo: AFP/Drew Angerer)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Ordonner à la firme de Cupertino de verser 13 milliards d'euros d'impôts impayés à l'Irlande est une «stupidité politique absolue» de la part de l'exécutif européen, estime Tim Cook, le directeur général du géant américain de la technologie. Dans une interview publiée jeudi dans le quotidien The Irish Independent, le patron d'Apple déclare vouloir travailler main dans la main avec les autorités irlandaises pour combattre le verdict de Bruxelles.

«Personne n'a rien fait de mal dans cette affaire. Nous devons faire face ensemble», soutient-il avant d'accuser la Commission européenne de faire preuve d'un sentiment anti-américain. «Apple est visé. Et je crois que cela (le sentiment anti-américain) est une des raisons pour lesquelles nous avons pu être visés». Tim Cook a déjà annoncé que sa société ferait appel. Dans un autre entretien accordé à la radio irlandaise RTE, il souligne que son groupe paie un «niveau raisonnable» d'impôts dans le monde. L'entreprise envisage de rapatrier aux États-Unis, l'an prochain, pour plusieurs milliards de dollars de bénéfices réalisés ailleurs dans le monde. Selon lui, Apple s'est acquitté de plus de 800 millions de dollars d'impôts sur ses bénéfices en 2014.

«Nous avons payé 400 millions de dollars à l'Irlande et 400 aux États-Unis. Nous avons aussi provisionné plusieurs milliards de dollars pour les États-Unis aux fins de rapatriement», a-t-il expliqué. La Maison blanche et le Trésor américain ont prévenu que les relations économiques avec l'Europe pourraient pâtir de la décision de la commission. Cette dernière juge que les arrangements fiscaux entre Dublin et le groupe américain s'apparentent à une aide publique illégale. Le gouvernement irlandais n'est pas pour l'instant parvenu à s'entendre sur le bien-fondé d'un appel contre la décision de l'Union européenne (UE).

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Chacun son tour le 01.09.2016 14:05 Report dénoncer ce commentaire

    BNP, VW payent aux US pourquoi Apple ne payerait pas??

  • Nomi le 01.09.2016 14:11 Report dénoncer ce commentaire

    L'Europe ira beaucoup mieux si elle coupe les liens avec les USA !!!

  • Emile le 01.09.2016 20:52 Report dénoncer ce commentaire

    Le taux d'imposition sur les sociétés est de 12.5% en Irlande, et plus ailleurs en Europe. Ce que la commission reproche, c'est qu'Apple paye en réalité 0.005% sur ses bénéfices à l'aide de petits arrangements et tax-rulings spécifiques en Irlande et dont les autres entreprises ne peuvent pas profiter. Par conséquent, ces avantages fiscaux spécifiques à Apple constituent des aides illégales. Ceci n'a rien à voir avec le fait qu'Apple soit américain. Apple est visé, au même titre que Fiat et d'autres.

Les derniers commentaires

  • Le prophète du 57 le 02.09.2016 13:26 Report dénoncer ce commentaire

    Merci l'Irlande, merci le Luxembourg, qui pour quelques miettes, d'avoir permis à de grosses multinationales d'engranger des milliards sur le dos des peuples européens. Bel exemple de cohésion européenne

  • Jim Jim le 02.09.2016 11:06 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'on me donne les 13 milliards et moi aussi je vais créer une multinationale et des tas d'emplois en Europe...

  • benji le 02.09.2016 06:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On ce fait traiter de raciste même par les usa, c est vraiment l excuse lâche .

  • Emile le 01.09.2016 20:52 Report dénoncer ce commentaire

    Le taux d'imposition sur les sociétés est de 12.5% en Irlande, et plus ailleurs en Europe. Ce que la commission reproche, c'est qu'Apple paye en réalité 0.005% sur ses bénéfices à l'aide de petits arrangements et tax-rulings spécifiques en Irlande et dont les autres entreprises ne peuvent pas profiter. Par conséquent, ces avantages fiscaux spécifiques à Apple constituent des aides illégales. Ceci n'a rien à voir avec le fait qu'Apple soit américain. Apple est visé, au même titre que Fiat et d'autres.

  • Daniel le 01.09.2016 17:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour Apple et le gouvernement irlandais un taux d'imposition effectif de 0, 0005% c'est quelque chose normale et juste...