Cupertino

03 avril 2016 12:03; Act: 04.04.2016 11:05 Print

Apple hisse le drapeau pirate pour ses 40 ans

Le géant informatique a fait un clin d'œil à son histoire en faisant flotter l'un de ses fameux symboles sur son campus d'Infinite Loop. Retour sur son parcours.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Il y a 40 ans, le 1er avril 1976, Steve Jobs, Steve Wozniak et Ronald Wayne fondaient la société Apple. À l'occasion de son 40e anniversaire, la firme à la pomme a hissé vendredi le drapeau pirate sur l'un des mâts devant son siège, au numéro 1 d'Infinite Loop, à Cupertino, en Californie, comme le montrent des clichés de Mohammed Jisrawi, l'un de ses ingénieurs.

Cet emblème rappelle celui qui avait été affiché en 1983 par Steve Jobs et son équipe devant les locaux abritant la nouvelle division Macintosh d'alors. Il devait affirmer son côté dissident par rapport au reste de la société qui mettait au point l'ordinateur Lisa. Le drapeau symbolisait l'une des phrases célèbres du cofondateur d'Apple qui disait: «Il vaut mieux être un pirate que de s'engager dans la Navy». Créé par Susan Kare, la graphiste à l'origine des premières icônes du Macintosh, le fameux emblème a la particularité d'afficher le logo multicolore d'Apple dans l'une des cavités oculaires du crâne.

Bien avant les écrans tactiles et les applications mobiles de l'iPhone et l'iPad, la première grande révolution d'Apple, c'est l'ordinateur Macintosh, lancé en 1984, qui met l'informatique à la portée du grand public. Le «Mac» se contrôle en cliquant sur des icônes sur l'écran grâce à un nouvel accessoire, la souris: beaucoup plus simple que les commandes à taper sur les ordinateurs de l'époque, qui utilisent un langage quasi incompréhensible pour qui n'est pas programmateur informatique.

40 ans de produits Apple

Suivront le baladeur iPod en 2001, qui couplé avec la boutique en ligne iTunes joue un rôle majeur dans le virage numérique du marché de la musique; l'iPhone en 2007, qui contribue largement à faire du smartphone l'appareil électronique de base pour le grand public qu'il est devenu aujourd'hui; et l'iPad en 2010, qui initie le boom du marché des tablettes. La marque à la pomme n'a inventé ni le baladeur numérique ni le smartphone ni la tablette ni même la montre connectée, dernière catégorie de produit dans laquelle il s'est lancé l'an dernier avec son Apple Watch. Mais en mettant l'accent sur l'esthétique, la facilité d'utilisation et les fonctionnalités de ses produits, le groupe a créé une importante communauté de fans, d'autant plus fidèles qu'il est difficile une fois conquis de sortir de son écosystème très fermé.

Malgré une brève tentative de Google pour l'en détrôner plus tôt cette année, Apple est aujourd'hui l'entreprise affichant la valorisation boursière la plus élevée au monde. Mais le chemin pour y arriver est passé par des hauts et des bas. Il y a eu des flops, comme l'ordinateur «Lisa», qui avait précédé le Mac, ou l'agenda personnel «Newton»; et une traversée du désert après une crise interne entraînant en 1985 l'éviction de Steve Jobs, finalement rappelé en 1997 pour sauver un groupe que certains disaient au bord de la faillite.

La fin d'une époque semble à nouveau se profiler, avec les incertitudes soulevées par le recul attendu pour la première fois cette année des ventes de l'iPhone, principal moteur de croissance du groupe. Beaucoup d'analystes disent toutefois qu'Apple est en train d'évoluer, pour passer d'un fabricant d'appareils superstar à une société recentrée sur les services (vente d'applications, de musique en ligne, paiements...) susceptibles de continuer à lui rapporter des revenus importants et réguliers.

(L'essentiel/man/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • guve le 04.04.2016 00:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Apple forever!

  • Ou va le monde le 05.04.2016 10:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et si le drapeau pirate était un clin d'oeil aux hackers des Jailbreaks ? Personne n'y a pensé a ça ... Car parfois les hackers sont remerciés lorsqu'il permettent a Apple attravers les Jailbreaks de découvrir les Exploits fallacieux de leur iOS ...

  • olivier le 04.04.2016 13:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et que crois-tu que font les autres ;)

Les derniers commentaires

  • Ou va le monde le 05.04.2016 10:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et si le drapeau pirate était un clin d'oeil aux hackers des Jailbreaks ? Personne n'y a pensé a ça ... Car parfois les hackers sont remerciés lorsqu'il permettent a Apple attravers les Jailbreaks de découvrir les Exploits fallacieux de leur iOS ...

  • olivier le 04.04.2016 13:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et que crois-tu que font les autres ;)

  • NOiSheep le 04.04.2016 08:05 Report dénoncer ce commentaire

    Comment autant de gens continuent à dépenser autant pour des produits inférieurs avec autant d'erreurs et de failles ? P.m. Apple a pris 2 ans pour ajouter le Copy / Paste sur iOS, problème d'antenne... Et là, le FBI a fini par débloquer l’iPhone d’un terroriste, après qu'Apple ait refusé d'aider. Ils ne font que copier les autres, exploiter les travailleurs et vendre leur camelote au prix fort.

    • User le 04.04.2016 11:06 Report dénoncer ce commentaire

      @NOiSheep: Bon, vous n'aimez pas Apple, c'est pas grave! Moi, oui: A l'époque (et encore aujourd'hui), Apple était le seul PC capable de traiter des image en CMYK (4 couleurs) contre le système RVB PC (3 couleurs) voilà pourquoi beaucoup d'imprimerie et de Graphistes (comme moi) les utilisent. Point de vue virus, on est encore à l'abri (mon PC m'avait détruit tous mes travaux de fin d'études-merci Microsoft!!). Pas besoin de défragmenter le HD, Apple gère ceci d'entrée. Sans oublier les mises à jours gratuites de l'OS, périphériques compatible sans soucis etc... Mais vous avez raison... ;-p

  • guve le 04.04.2016 00:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Apple forever!