Secteur automobile

14 juin 2017 12:28; Act: 14.06.2017 14:57 Print

Apple confirme son intérêt pour la voiture autonome

Selon son patron, Tim Cook, «Apple se concentre sur les systèmes de conduite autonomes», confirmant ainsi officiellement son intérêt pour cette technologie.

storybild

Tim Cook, patron d'Apple, a révélé mardi un secret de polichinelle. (photo: Richard Drew)

Sur ce sujet

Lors d'un entretien à Bloomberg Television, le patron d'Apple Tim Cook a confirmé pour la première fois que sa société travaillait sur la conduite autonome. Le groupe s'intéresse au secteur automobile, car s'y «profile un énorme bouleversement» grâce aux nouvelles technologies, a précisé M. Cook.

L'intelligence artificielle et les technologies de conduite autonome sont en train de transformer l'automobile, a poursuivi Tim Cook, citant aussi le développement des voitures électriques ou de la location de voitures avec chauffeur. «On se concentre sur les systèmes (de conduite) autonomes», a-t-il dit, car «c'est de loin le plus important de tous les projets dans l'intelligence artificielle». C'est pour Apple «une technologie clé, fondamentale, très importante».

Le géant informatique n'avait jamais confirmé officiellement ses ambitions dans les voitures autonomes, même si des indices plaidaient en ce sens, en particulier depuis que le groupe dispose d'une autorisation pour tester des véhicules de ce type en Californie, obtenue en avril.

Avenir de l'automobile

Tim Cook avait évoqué, suite à un investissement d'un milliard de dollars réalisé l'an dernier dans la société chinoise de réservation de voiture avec chauffeur Didi, «des choses stratégiques que les deux entreprises peuvent faire ensemble sur la durée».

La presse avait toutefois estimé qu'Apple pourrait renoncer à fabriquer ses propres véhicules, pour se concentrer sur les logiciels de conduite, ce que semblent confirmer les déclarations de Tim Cook, diffusées mardi.

La plupart des grands constructeurs mais aussi beaucoup de groupes technologiques travaillent actuellement sur les véhicules autonomes, considérés avec l'électrique comme l'avenir de l'automobile, avec de premières productions en série promises autour de 2020.

(L'essentiel/ats)