iPhone

09 février 2018 15:17; Act: 09.02.2018 16:28 Print

Apple minimise l'incidence de la fuite d'iBoot

À la suite de la fuite du code source d'iBoot, élément qui permet de démarrer le système mobile iOS, Apple a assuré qu'il n'y avait pas de danger pour les utilisateurs.

storybild

Apple a tenu à rassurer les utilisateurs dans un communiqué. (photo: Reuters/Damir Sagolj)

Sur ce sujet

Apple a réagi après la publication sur un répertoire public du site Github d'une partie du code source du système iOS, plus précisément celui relatif à l'iBoot. Ce «bootlaoder» (chargeur d'amorçage) est un élément particulièrement important puisqu'il permet d'assurer la sécurité du démarrage d'un iPhone ou d'un d'iPad.

Rapidement supprimé du forum pour développeurs à la suite d'une plainte d'Apple, le code source, dévoilé semble-t-il de manière incomplète et qui avait déjà fuité fin 2017 sur Reddit mais sans recevoir le même écho, concernait l'ancienne version 9 du système d'exploitation mobile du géant américain.

Apple prévoit une grande récompense

Apple a tenu à rassurer les utilisateurs sur la dangerosité de cette fuite: «Un ancien code source d'il y a trois ans semble avoir été divulgué, mais la sécurité de nos produits de dépend pas du secret de ce code source. Nos produits intègrent de nombreuses couches de protection matérielle et logicielle, et nous encourageons toujours nos clients à mettre à jour les versions logicielles les plus récentes pour bénéficier des dernières protections», a assuré Apple au site MacRumors.

Les avis de certains spécialistes en sécurité informatique sur Twitter tempèrent toutefois la déclaration de la firme à la pomme. Ils estiment que le code source pourrait permettre de faciliter la traque aux failles de sécurité exploitables par des hackers, même si Apple a entre-temps probablement apporté des changements au système iBoot. Dans son programme Bug Bounty, qui récompense les personnes qui dénichent des failles de sécurité, l'entreprise prévoit d'ailleurs les plus grandes rétributions puisqu'elles atteignent les 200 000 dollars.

D'après une page de support d'Apple pour les développeurs, iOS 11 est installé sur 65% des appareils mobiles signés Apple, iOS 10 sur 28% et iOS 9 sur seulement 7% de terminaux.

(L'essentiel/man)