Réseau social

30 septembre 2016 09:55; Act: 03.10.2016 12:18 Print

Facebook parle corse, sa 101e langue

Les corsophones pourront désormais choisir la version corse de Facebook, 101e langue proposée par le réseau social depuis ce vendredi.

storybild

Plus d'un milliard de personnes utilisent Facebook dans une langue autre que l'anglais. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Comme pour une quarantaine des langues de Facebook, la traduction en corse de dizaines de milliers de termes des menus, a été réalisée bénévolement par des milliers d'internautes corsophones, a expliqué Vannina Bernard-Leoni, directrice du pôle Innovation et Développement de l'Universita di Corsica Pasquale Paoli et coordonnatrice du projet. «Le point de départ a été l'exemple des Bretons qui avaient lancé une traduction collaborative de Facebook en breton», raconte cette trentenaire, qui parlait corse avec ses grands-parents et le parle à sa fille. «En 2014, j'ai contacté Facebook, qui nous a demandé de traduire un premier corpus de termes. Nous avons rassemblé des corsophones qui étaient également anglophones et connaissaient le digital. Puis ils ont mis à notre disposition leur application de traduction collaborative, où tous pouvaient accéder».

L'initiative a suscité un réel engouement: plus de 2 000 participants ont traduit en deux ans environ 25 000 termes, avec un système de vote collectif pour choisir les différentes propositions. «Mais Facebook ajoute constamment de nouvelles options, donc le pourcentage de traduction n'est jamais complet», souligne-t-elle.

Langue en danger

Les internautes peuvent maintenant choisir le corse parmi les langues proposées, et liront ainsi «cummentu» au lieu de «commentaire», «cliccu» pour «clic», «Mi piace» au lieu de «J'aime», «filmettu» au lieu de «vidéo» ou encore «fa mottu» au lieu de «poke», laissé en anglais sur la version française.

Sur la quarantaine de langues traduites de manière communautaire sur Facebook, 9 sont jugées en danger par l'Unesco, dont le corse. Sur les 320 000 habitants en Corse, selon un sondage auprès de 500 personnes de plus de 18 ans publié en 2012 par la Collectivité territoriale de corse, environ 90 000 adultes le parlent bien et 45 000 assez bien, avec un grand écart entre les générations. Quant au corse écrit, seuls 45 000 le lisent bien et 45 000 assez bien. Diaspora comprise, le nombre de locuteurs courant du corse est d'environ 120 000. Plus d'un milliard de personnes utilisent Facebook dans une langue autre que l'anglais.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • RamBo le 02.10.2016 15:38 Report dénoncer ce commentaire

    Non, Face-de-Bouc écrit, mais ne parle pas. C'est notamment conçu pour les coincés qui n'arrivent pas à parler en face-à-face.

Les derniers commentaires

  • RamBo le 02.10.2016 15:38 Report dénoncer ce commentaire

    Non, Face-de-Bouc écrit, mais ne parle pas. C'est notamment conçu pour les coincés qui n'arrivent pas à parler en face-à-face.