Désamour

24 février 2012 20:01; Act: 27.02.2012 14:29 Print

Épier son ex sur Facebook, c'est risqué

En Belgique, environ 20% des membres Facebook utilisent le réseau social pour traquer leur ex. Ce qui s'avère être un très mauvais plan...

storybild

Se rendre régulièrement sur Facebook pour espionner les activités de son ex peut faire du mal si l'on apprend qu'il ou elle prend du bon temps! (photo: EPP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Qui dit rupture, dit faire table rase du passé. Et donc effacer le numéro de portable de son ex ainsi que le rayer de sa liste d'amis sur Facebook, afin de mieux aller de l'avant. Mais certains préfèrent ne pas procéder ainsi, pour pouvoir observer quand il ou elle se connecte dans wassap ou l'espionner à travers le réseau social. A-t-il posté des photos de lui avec sa nouvelle copine? Ses commentaires indiquent-ils qu'elle est désespérée sans moi?

Facebook donne en effet bon nombre d'indications sur la vie de votre ex. Selon RTL.be, ils sont 22% en Belgique à traquer leur ancien conjoint via le réseau communautaire. Est-ce une bonne idée pour autant? Rien n'est moins sûr. Premièrement parce que si l'un étale son bonheur sur son «wall» alors que l'autre a le moral dans les chaussettes suite à la rupture, bonjour les dégâts. Ou inversement: il paraît au bout du rouleau et un immense sentiment de culpabilité envahit alors l'ex-copine qui surfe sur son profil.

Plus facile à dire qu'à faire

Autre situation possible: on est en couple et on demande à nouveau à son ex d'être notre ami sur Facebook, parce que, soit disant, assez d'eau a coulé sous les ponts. Grave erreur! Non seulement cette démarche rendra l'actuel conjoint jaloux, selon une recherche, mais elle risque d'engendrer une nouvelle rupture si la flamme éprouvée pour l'ex est ravivée à travers le réseau social.

Moralité: n'espionnez pas votre ancien partenaire sur Facebook et, encore mieux, ôtez-le de votre liste d'amis. Ça vous évitera bon nombre de mauvaises surprises, souffrances et conflits dans votre futur couple! Et oui... c'est bien plus facile à dire qu'à faire.

L'essentiel Online/(cgo)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • poli le 26.02.2012 10:22 Report dénoncer ce commentaire

    encore un risque de moins pour moi.....j'ai pas fesse bouc

  • charles le 25.02.2012 02:25 Report dénoncer ce commentaire

    a quoi sert cet articles vous en avez pas marre de mettre sans arret des articles inutiles???

  • Anette le 26.02.2012 12:11 Report dénoncer ce commentaire

    Si je l'avais su dés le départ, y a longtemps que je l'aurais supprimé.C'est comme une châine que l'on n'arrive pas à briser... Mes amis, si vou aussi avez un ex sur facebook, je ne peux que vous conseiller de le virer vite fait si vous voulez retrouver votre liberté et votre vie.

Les derniers commentaires

  • Anette le 26.02.2012 12:11 Report dénoncer ce commentaire

    Si je l'avais su dés le départ, y a longtemps que je l'aurais supprimé.C'est comme une châine que l'on n'arrive pas à briser... Mes amis, si vou aussi avez un ex sur facebook, je ne peux que vous conseiller de le virer vite fait si vous voulez retrouver votre liberté et votre vie.

  • poli le 26.02.2012 10:22 Report dénoncer ce commentaire

    encore un risque de moins pour moi.....j'ai pas fesse bouc

  • charles le 25.02.2012 02:25 Report dénoncer ce commentaire

    a quoi sert cet articles vous en avez pas marre de mettre sans arret des articles inutiles???

    • Fafa le 27.02.2012 10:12 Report dénoncer ce commentaire

      Pas la peine de les lire s'ils ne vous interessent pas...