Internet

14 mai 2016 16:59; Act: 14.05.2016 17:03 Print

Zuckerberg défend la neutralité de Facebook

Certains salariés du géant des réseaux sociaux sont accusés d'éditorialiser les sujets abordés sur la toile.

storybild

Zuckerberg affirme vouloir «une conversation sans tabou sur les positions de Facebook».

  • par e-mail
Sur ce sujet

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a démenti les accusations de manipulation aux Etats-Unis des sujets présentés comme des tendances sur son site au détriment des thématiques conservatrices. Il a assuré avoir ouvert une enquête.

«Si nous trouvons quoi que ce soit de contraire à nos principes, vous avez ma parole que nous prendrons des mesures supplémentaires pour y remédier», s'est-il engagé sur sa page Facebook.

Le site d'information Gizmodo, spécialisé dans la technologie et affilié au groupe Gawker, a crée la polémique mardi aux Etats-Unis. Il a affirmé que des salariés au sein de Facebook faisaient un traitement éditorialisé des sujets traités sur le réseau social.

La rubrique «Trending», qui n'existe pas dans la version française de Facebook, est une petite pastille qui se trouve en haut à droite de la page. Elle mentionne les sujets dont on parle le plus sur le réseau social.

Algorithme sophistiqué

Les thèmes choisis sont, en théorie, identifiés par un algorithme qui repère le nombre total de mentions, ou aussi une forte augmentation sur un court laps de temps, à l'instar de ce qui se voit sur d'autres réseaux sociaux, Twitter en premier lieu.

Des personnalités conservatrices, telles que les républicains Mitt Romney (candidat à la présidentielle en 2012), Ted Cruz et Scott Walker (candidats à l'investiture républicaine en 2016), ou l'éditorialiste radio Glenn Beck, lui aussi conservateur, ont ainsi été écartés de la liste sur décision individuelle. Leur nom faisait pourtant surface sur Facebook, selon des témoignages cités par Gizmodo.

Les journalistes présents s'attachaient également à ne pas utiliser de sites réputés conservateurs comme source et n'intégraient un sujet aux tendances que s'il avait été traité par des médias considérés comme plus neutres, comme le New York Times, la BBC ou la chaîne d'informations CNN.

Selon Gizmodo, ce traitement éditorialisé n'était pas le résultat d'instructions données par l'encadrement mais était de l'initiative de jeunes journalistes orientés par leurs opinions politiques marquées à gauche. M. Zuckerberg a invité «les élus conservateurs et les personnes de tous bords politiques à discuter avec (lui)». «Je veux avoir une conversation sans tabou sur les positions de Facebook et la manière dont notre réseau peut rester le plus ouvert possible».

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pas si neutre le net le 17.05.2016 09:19 Report dénoncer ce commentaire

    "Facebook et la neutralité du net"; à sa sauce bien sûr....

  • Mais quel comique... le 15.05.2016 17:22 Report dénoncer ce commentaire

    "Si nous trouvons quoi que ce soit de contraire à nos principes, vous avez ma parole que nous prendrons des mesures supplémentaires pour y remédier" Hahaha, la parole du fondateur de facebook... Mort de rire! Pas besoin algorithmes complexes si ce sont juste les sujets les plus parlés qui sont en avant... c'est un simple comptage de caractères/mots.Maintenant si des gens y croient et utilise FB, pourquoi il s'en priverait si moralement il s'en fiche?

Les derniers commentaires

  • Pas si neutre le net le 17.05.2016 09:19 Report dénoncer ce commentaire

    "Facebook et la neutralité du net"; à sa sauce bien sûr....

  • Mais quel comique... le 15.05.2016 17:22 Report dénoncer ce commentaire

    "Si nous trouvons quoi que ce soit de contraire à nos principes, vous avez ma parole que nous prendrons des mesures supplémentaires pour y remédier" Hahaha, la parole du fondateur de facebook... Mort de rire! Pas besoin algorithmes complexes si ce sont juste les sujets les plus parlés qui sont en avant... c'est un simple comptage de caractères/mots.Maintenant si des gens y croient et utilise FB, pourquoi il s'en priverait si moralement il s'en fiche?