UN FACEBOOK POUR ENFANTS?

20 juin 2012 11:08; Act: 22.06.2012 11:45 Print

«De toute façon, ils sont déjà tous sur Facebook»

LUXEMBOURG - Mark Zuckerberg a annoncé vouloir lancer un site spécial pour les moins de 13 ans. Pourtant, au Luxembourg comme ailleurs, les mineurs utilisent déjà le réseau social.

storybild

La plupart des enfants interrogés ont entre 70 à 150 amis sur Facebook. (photo: DR)

  • par e-mail

Début juin, Facebook a annoncé travailler sur une nouvelle technologie qui permettrait aux enfants d'utiliser le réseau social en ligne sous l’œil vigilant de leurs parents. Quand on connaît la proportion de mineurs qui ne respectent pas la limite d'âge imposée par le réseau social, est-ce vraiment utile? Une étude américaine estime ainsi que 7,5 millions d'utilisateurs américains de Facebook (sur un total de 150 millions) ont moins de 13 ans. Soit 7,5%! En Europe, une étude menée par McAfee en 2010, affirme que 37% des utilisateurs européens de Facebook ont entre 9 et 12 ans.

L'essentiel Online est allé dans une école primaire pour prendre le pouls de la situation au Luxembourg. Sur les 40 enfants entre 10 et 13 ans interrogés, la moitié avait un profil Facebook. Deux d'entre eux, âgés de moins de 13 ans, ont donné de fausses informations pour pouvoir s'inscrire. Et quand on évoque le projet de Facebook, ça les fait doucement rire.

Diane, 11 ans: «Je suis sur Facebook tous les soirs»

«Ça ne changera rien, de toute façon, les mineurs sont déjà tous sur Facebook», affirme en souriant Jeff*, 11 ans en vrai, 32 sur le réseau social. «Je me suis trompé», argumente-t-il. Certains racontent même que des enfants de 6 ou 9 ans ont ouvert un compte avec l'aide de frères et sœurs plus âgés.

Bref, pour beaucoup, Facebook fait déjà partie de leur vie. «J'ai créé mon compte quand j'avais 11 ans, et je m'en sers surtout pour chatter avec mes amis. J'en ai 300, et malheureusement j'ai dû en refuser certains car j'en avais trop», explique, triste, Leïla 13 ans. Diane, 11 ans est «sur Facebook tous les soirs. Sans Facebook je m'ennuie, surtout quand mes parents ne sont pas à la maison», raconte l'adolescente.

Les enfants ont entre 70 à 150 amis sur Facebook

Mais dans cette école, les gros utilisateurs sont rares. Certains n'y vont qu'une à deux fois par semaine, tandis que d'autres y voient une perte de temps. «Au début, c'est drôle, mais on s'en lasse rapidement. Les jeux sont souvent ennuyeux et il faut payer pour avancer dans le jeu», affirme Paul, 10 ans. «Chatter sur Facebook n'est pas si génial. Je préfère parler à l'école avec mes vrais amis», enchaîne Sara. La plupart des enfants interrogés ont entre 70 à 150 amis sur Facebook, des amis qui pour la plupart sont des connaissances de la vraie vie. Certains utilisent le site pour garder contact avec les membres de la famille qui habitent à l'étranger.

Mais il y a aussi ceux qui ne sont pas sur le réseau social. «Je préfère passer mon temps libre à l’extérieur avec des amis», explique ainsi Ricardo. Et son camarade d'acquiescer. «Personne n'a besoin de Facebook», déclare le garçon avant d'avouer, tout penaud, qu'il est tout de même sur Skype. Et il y a aussi ceux qui voudraient être sur le site, mais qui n'en ont pas le droit. «Ma mère ne veut pas» s'insurge Mathias, 10 ans. «J'ai essayé de m'inscrire en cachette en mettant de fausses informations mais j'ai oublié le mot de passe», avoue Timothée.

*Tous les prénoms ont été changés

(mt/L'essentiel Online)

Commentaires sélectionnés

Chacun fait comme il lui plaît; suis moi-même sur FB - avec modération - et ai respecté la demande de mon tout juste ado qui voulait également y être; c'est normal et légitime à son âge. Il est sportif, a de vrais amis et travaille bien au lycée : aucun souci. – patchwork

  • Fair-play le 21.06.2012 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    Que de temps perdu à flâner sur les voies d'internet dans un tram "FaceBook". Autant d'occasions gaspillées de se trouver une vraie passion dans la vie, et de se trouver un vrai métier passionnant au lieu de constater à la fin de ses études qu'on n'est que l'esclave du système capitaliste de consommation.

  • brito le 21.06.2012 07:59 Report dénoncer ce commentaire

    respectez le choix de chacun au lieu de critiquer, et vivre avec son temps, ceux qui critiquent sont ceux qui n'ont pas d'enfants alors facile de parler. mon fils a aussi Facebook et fait du sport 3 x par semaine et franchement je préfère le voir devant l'ordi plutôt dehors à faire je ne sais quoi .

    • Amicalement le 21.06.2012 10:36 Report dénoncer ce commentaire

      "le dehors à faire je ne sais quoi" peut participer à lui apprendre de quoi est fait la vie et y évoluer au quotidien. Un cocon familiale de ce genre, a mon humble avis mène les gens au communautarisme. C'est tout sauf le vivre ensemble!

  • timo le 20.06.2012 22:48 Report dénoncer ce commentaire

    ... on a essayé de protéger les jeunes de toute innovation.... peine perdue de toute façon... et heureusement!