Réseaux sociaux

05 octobre 2017 12:45; Act: 05.10.2017 14:50 Print

Instagram partage ses stories avec Facebook

Les utilisateurs publiant des Stories sur l'app de partage d'images peuvent désormais aussi les afficher directement sur le réseau social Facebook.

storybild

Les Stories Facebook pourraient gagner en contenus grâce à la passerelle créée avec Instagram. (Facebook)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Après avoir introduit la possibilité d'intégrer des sondages par le biais de stickers fonctionnant comme des boutons, Instagram vient de se doter d'une nouvelle fonctionnalité dans le but de donner davantage de visibilité aux Stories. Une passerelle a en effet été créée avec le réseau social Facebook, son propriétaire. Elle permet aux utilisateurs d'Instagram de publier leurs Stories également sur l'autre plateforme.

Testée au Portugal le mois dernier, la nouvelle option doit ainsi contribuer aussi à alimenter en contenus l'espace réservé aux Stories Facebook, celui-ci étant laissé jusqu'ici désespérément vide par les membres du réseau social aux plus de 2 milliards d'utilisateurs.

«Vous avez à présent la possibilité de partager vos Instagram Stories sur vos Facebooks Stories. Nous sommes toujours en train de travailler pour faciliter le partage de tout moment avec les personnes qui comptent pour vous», a déclaré au site TechCrunch un porte-parole de Facebook. Il confirme que cette nouvelle option a commencé à être déployée dans le monde entier.

L'inverse pas possible

La possibilité inverse, à savoir publier des Facebook Stories sur Instagram, n'est en revanche pas possible. Le réseau social n'a d'ailleurs pas décidé s'il allait implémenter cette fonctionnalité dans le futur, a-t-il précisé. Quant aux Stories Instagram affichées sur Facebook, elles affichent clairement la plateforme d'origine et leur auteur.

Instagram, qui revendique 500 millions d'utilisateurs par jour et 800 millions par mois, compte 250 millions d'adeptes des Stories, fonctionnalité inspirée du rival Snapchat et lancée en août 2016.

(L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.