800 emplois

04 décembre 2017 09:00; Act: 04.12.2017 08:58 Print

Facebook ouvre un nouveau site à Londres

Ces nouveaux bureaux font de la capitale britannique le plus important centre d'ingénierie de Facebook, en dehors des États-Unis, avec à la clé la création de 800 emplois.

storybild

Conçu par l'architecte Frank Gehry, le bâtiment compte sept étages.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Ce nouveau site, situé dans le centre de Londres à proximité d'Oxford Street, portera à 2 300 le nombre de salariés du réseau social dans le pays. La société de Mark Zuckerberg, qui a ouvert ses premiers bureaux londoniens il y a dix ans, y voit le signe que Facebook «est plus engagé que jamais envers le Royaume-Uni». Le pays a «joué un grand rôle dans l'histoire de Facebook au cours de la dernière décennie», a affirmé Nicola Mendelsohn, vice-présidente de Facebook pour l'Europe, le Moyen Orient et l'Asie à l'agence de presse britannique Press Association.

«L'écosystème entrepreneurial britannique florissant et sa réputation internationale d'excellence en matière d'ingénierie en font l'un des meilleurs endroits au monde pour bâtir une société de technologie», a-t-elle ajouté. Conçu par l'architecte Frank Gehry, le bâtiment de sept étages et de 23 000 m2 comprend un espace dédié à l'incubation de starts-up, appelé «LDN_LAB». Ce renforcement de la présence de Facebook dans le pays démontre que la Grande-Bretagne est «le meilleur endroit» pour développer un business, a salué le ministre britannique des Finances Philip Hammond.

«C'est une marque de confiance dans notre pays que des entreprises innovantes comme Facebook investissent ici, et c'est une nouvelle formidable qu'elle s'apprête à embaucher 800 salariés hautement qualifiés l'an prochain», a-t-il affirmé. Le maire de Londres Sadiq Khan s'est lui aussi réjoui que Londres reste «à l'avant-garde de l'innovation mondiale» et que l'incubateur «LDN_LAB» «prépare la voie pour la prochaine génération de start-ups».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.