Sur Facebook

21 novembre 2017 16:58; Act: 21.11.2017 16:58 Print

Il suffit d'un seul «like» pour cibler l'utilisateur

Une nouvelle étude montre qu'il est facile de déterminer le profil psychologique des internautes pour le ciblage publicitaire.

storybild

Pas besoin d'une analyse approfondie pour déterminer le profil psychologique des internautes. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Personnaliser les publicités sur Facebook en se basant sur le profil psychologique des utilisateurs, et pas seulement sur leur âge ou leur genre par exemple, permet d'augmenter sensiblement les chances qu'ils cliquent sur ces annonces et qu'ils achètent les produits publicisés, selon une récente étude menée par plusieurs universités. Les chercheurs ont en effet remarqué une augmentation de 40% des clics et 50% des achats effectués.

Fait étonnant, le profil psychologique n'a pas été établi après une analyse ou un test approfondi de l'internaute. Il a en effet suffi d'un seul like effectué par chaque personne pour cerner si elle était extravertie ou introvertie. De quoi inquiéter les chercheurs: «Si vous l'utilisez dans un contexte où vous essayez de manipuler les gens, vous pouvez essayer de les amener à faire quelque chose qui va à l'encontre de leur intérêt, comme ne pas aller voter lors d'élections», a déclaré au site Business Insider Sandra Matz, professeure à la Columbia Business School de New York et à la tête de l'étude.

La chercheuse et ses collègues ont mené des campagnes publicitaires sur 3,5 millions d'utilisateurs Facebook âgés entre 18 et 40 ans, avec des annonces ciblant leurs profils psychologiques, pour le compte de plusieurs sociétés. Elle précise que le ciblage psychologique n'est pas forcément négatif. Celui-ci peut parfois permettre de faire économiser de l'argent à certaines personnes ou les encourager à vivre plus sainement. Toutefois, c'est aussi important de connaître les effets négatifs de la méthode, ajoute-t-elle.

(L'essentiel/man)