Filiale de Facebook

02 février 2017 09:39; Act: 02.02.2017 12:38 Print

Oculus reconnu coupable de vols de technologies

La société de réalité virtuelle doit 500 millions de dollars de dédommagements pour avoir volé des technologies à ZeniMax.

storybild

Oculus affirmait depuis le début que la plainte était «sans fondement», et que ZeniMax n'avait contribué à aucune de ses technologies. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

La société de réalité virtuelle Oculus, filiale de Facebook, a été jugée en partie coupable mercredi par les jurés lors d'un procès au Texas. Elle était accusée d'avoir conçu son casque Rift en utilisant des technologies volées à une autre entreprise, ZeniMax.

Les jurés ont estimé les divers dédommagements à payer à 500 millions de dollars au total, d'après un document judiciaire consulté par l'AFP. Cette somme est nettement inférieure aux 4 milliards de dollars qu'avait réclamé ZeniMax, un spécialiste des jeux vidéo, à la fin du procès.

Un ancien salarié pointé du doigt

ZeniMax avait déposé sa plainte contre Oculus en 2014, peu après que Facebook en avait annoncé le rachat pour environ 2 milliards de dollars.

Lors du procès, ZeniMax a argumenté que certains de ses brevets, codes informatiques et savoir-faire techniques sur la réalité virtuelle avaient été utilisés par un ancien salarié. Ceux-ci ont joué un rôle central dans le développement du Rift, le casque de réalité virtuelle qu'Oculus a fini par lancer sur le marché l'an dernier.

(L'essentiel/afp)