Luxembourg/Europe

29 janvier 2018 09:10; Act: 29.01.2018 10:14 Print

Vie privée sur Facebook: place à la révolution?

DUBLIN/LUXEMBOURG - Facebook lance une campagne de communication pour conseiller ses nombreux utilisateurs européens sur la gestion de leurs données personnelles.

storybild

Le réseau social invite tous ses utilisateurs européens à vérifier leurs options de protection de leur vie privée sur leur page.

Sur ce sujet

Le réseau social, souvent critiqué pour l'usage qu'il fait des données de ses utilisateurs, a annoncé avoir mis en place une importante équipe (experts, designers, juristes) pour se préparer à la nouvelle loi européenne sur la protection en ligne de la vie privée, qui s'appliquera à compter du 25 mai. Ce Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD) représente une petite révolution pour les entreprises, administrations, associations, partis politiques, et aussi les sous-traitants qui seront tenus de ne collecter que les données nécessaires.

Ils devront s'assurer du consentement éclairé des intéressés, qui garderont un droit de regard sur leur utilisation. Dans le cadre de cette campagne, le réseau social invite donc tous ses utilisateurs européens à vérifier leurs options de protection de leur vie privée sur leur page. La plateforme va également centraliser cette année tous les réglages concernant la vie privée sur une page plus facile d'accès pour ses utilisateurs.

«Informer» au Luxembourg aussi

Depuis quelques semaines, le Luxembourg a également préparé le terrain via Bee Secure et une campagne pour comprendre ce que deviennent les données collectées et modifier les comportements. «Qu'est-ce qui est collecté et pourquoi? On souhaite simplement informer le grand public», indiquait à l'automne Georges Metz, directeur du Service national de la jeunesse.

«Nous sommes transparents», et «vous êtes propriétaire des informations que vous partagez sur Facebook et pouvez les supprimer», souligne de son côté Facebook. Selon la RGPD, les sociétés détentrices de données seront responsables des informations privées qu'elles collectent, devront en envisager la protection et seront obligés de prévenir rapidement l'autorité compétente en cas de perte, de vol ou de divulgation sous peine d'amendes qui pourront aller jusqu'à 4% du chiffre d'affaires mondial des sociétés.

(NC/L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JeanMert le 29.01.2018 09:48 Report dénoncer ce commentaire

    La meilleure sécurité sur facebook, c'est de n'avoir pas de compte. Il n'y a pas meilleure sécurité que cela. Facebook philanthrope et ami de votre compte: c'est impossible. Trop de milliards de $ en jeu

  • pépé du centre le 29.01.2018 10:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la 1ère chose à exiger à Facebook...est d'avoir une option de suppression de compte...qui n'existe que pour les personnes décédées...et encore ! ...pas évident du tout.

  • Pas de compte le 29.01.2018 10:29 Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup réclament le respect de la vie privée lorsqu'il s'agit des autorités mais n'hésitent pas à étaler leur vie avec photos à l'appui sur Facebook.

Les derniers commentaires

  • Mouton le 30.01.2018 15:39 Report dénoncer ce commentaire

    Facebook qui donne des conseils sur la protection de la vie privée, c'est un peu comme si McDo nous expliquait comment manger sainement...

  • J'entends comme un air de violons... le 30.01.2018 12:30 Report dénoncer ce commentaire

    «Nous sommes transparents», et «vous êtes propriétaire des informations que vous partagez sur FB et pouvez les supprimer». La première affirmation est vraie dans le sens ou tout est expliqué dans la licence d'utilisation lorsque vous créez votre compte et que vous acceptez les conditions d'utilisation que peut-être seul 1% des utilisateurs ont réellement lus!! La 2ème affirmation est vraie, mais en jouant sur les mots : Vous restez proprio, soit, mais FB aussi! Et il se garde le droit de les utiliser ou non à des fins commerciales, ou autres, GAFA et NSA, même combat : intérêts USA first!!

  • RamBo le 30.01.2018 09:17 Report dénoncer ce commentaire

    Chers amis, j'ai coché la case "Private", est-ce que maintenant tout est sécurisé ? Comme dans un trésor chez moi ? Muhahahahahaha !

  • Dave le 30.01.2018 08:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis tout à fait d'accord avec toi (Pas de Compte). Les gents expose leurs vies dans Facebook, et après ils réclament. Moi j'ai pas Facebook, est je suis très heureux dans ma vie. Tous ses heures perdues dans Facebook, sur que une tâche n'est pas fait à là maison, trop de temps perdu sur les réseaux. L'évolution du monde devient un risque pour les humains, parce-que certains ne sont pas préparé à telle technologie, de plus ils ne se communique pas entre eux. Rien et comme avant. J'aimerais avoir être né dans les années 70 et 80 les meilleurs

  • dieux le 30.01.2018 08:16 Report dénoncer ce commentaire

    A VOUS: Facebook est le cinquième gêne manquant?!j'ai trop bu la ou quoi y'en aura toujours qui critiquent.