Plateforme vidéos

17 novembre 2016 14:20; Act: 17.11.2016 14:51 Print

YouTube lance son app dédiée aux enfants

YouTube a lancé en France son application dédiée aux enfants, YouTube Kids, qui filtre les vidéos et permet aux parents de contrôler la consommation de leurs enfants.

storybild

L'application est entièrement conçue pour les petits.

Sur ce sujet

Lancée en février 2015 aux États-Unis puis dans 24 autres pays, l'application gratuite puise dans le catalogue de dessins animés, émissions, chansons et vidéos éducatives diffusées par la filiale de Google. Elle est destinée aux mobiles et tablettes Android et iOS. «Il y avait une certaine crainte de la part des parents à laisser leurs enfants sur la plateforme principale, qui par le jeu des recommandations peut devenir assez incertaine», a indiqué Grégory Dray, responsable pour l'Europe des contenus familiaux et jeunesse de YouTube.

En lançant cette application, l'enfant choisit parmi une centaine de vidéos recommandées par YouTube ou effectue sa propre recherche dans le catalogue pour enfants. S'il n'est pas encore en âge d'écrire, il peut le faire par commande vocale. Certains mots sont bloqués et ne donnent aucun résultat, comme «arme» ou «violence». Les enfants sont de grands utilisateurs de la plateforme, notamment sur tablette, et des épisodes de La Pat'patrouille et T'choupi se placent régulièrement parmi les vidéos les plus regardées, selon YouTube.

Compte à rebours

L'application permet aux parents de définir une tranche d'âge pour les programmes qui seront proposés, et de programmer un compte à rebours qui fermera l'application après un temps donné. Ils devraient bientôt pouvoir effectuer eux-mêmes une sélection de vidéos pour leurs enfants, mais aussi retrouver une liste des vidéos qu'ils ont regardées. Pour un diffuseur comme France Télévisions, qui a déjà 70 chaînes jeunesse sur YouTube, cette plateforme est une opportunité supplémentaire de développer ses programmes pour enfants, du dessin animé «Petit ours brun» à l'émission scientifique «C'est pas sorcier».

«On a envie que les enfants puissent trouver des contenus différents, pas seulement des productions américaines», souligne Julien Borde, qui dirigeait les programmes jeunesse et développe désormais la vidéo à la demande pour France Télévisions. Des studios français dont les productions s'exportent bien, comme Xilam («Oggy et les cafards») ou Millimages («Didou») sont partenaires de la plateforme.

Trop de pub?

Au lancement de l'application en 2015, une coalition d'associations de consommateurs et de groupes de défense des enfants s'était plainte de voir trop de publicités déguisées dans YouTube Kids. «L'approche publicitaire n'a rien à voir avec celle du YouTube classique ou celle des chaînes de télévision», promet Grégory Dray, avec au maximum une annonce de 20 ou 60 secondes toutes les 15 minutes et pas plus de quatre marques sur une même journée. Sur l'application française, l'enfant est également prévenu par un court panneau animé qu'une publicité va lui être présentée.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mais quelle bonne idée...:-(( le 18.11.2016 12:47 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a encore des parents inconscients qui laisse les enfants seuls sur internet? Ce n'est pas comme si on n'en connaissait pas les risques. Et puis franchement l'éducation à la Google, il faut être sérieux 3 secondes quand même...

Les derniers commentaires

  • Mais quelle bonne idée...:-(( le 18.11.2016 12:47 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a encore des parents inconscients qui laisse les enfants seuls sur internet? Ce n'est pas comme si on n'en connaissait pas les risques. Et puis franchement l'éducation à la Google, il faut être sérieux 3 secondes quand même...