Géant du numérique

12 mars 2018 12:56; Act: 12.03.2018 13:17 Print

Recevez les données qui sont stockées sur vous

Le secrétaire d’État français au numérique, Mounir Mahjoubi, a recommandé aux internautes de demander leurs données personnelles aux plateformes en ligne.

storybild

Uber stocke sans surprise tous vos points de départ et points d'arrivée, mais aussi, de manière plus inattendue pour lui, votre position géographique 5 minutes après le voyage. (photo: AFP)

Sur ce sujet

«J'ai commandé mes données à Amazon, Google, Facebook, Uber», a raconté le secrétaire d’État français au numérique, Mounir Mahjoubi, devant des professionnels de la donnée, réunis au salon Big Data à Paris. «Sur les 4, il y en a deux qui l'on fait extrêmement rapidement», a-t-il ajouté sans détailler. «J'ai reçu 12 ans de commandes Amazon sur deux CD rom, c'est passionnant», a-t-il encore indiqué.

La possibilité pour chaque consommateur de récupérer l'ensemble de ses données sur une plateforme numérique qu'il utilise, appelée «portabilité des données», est une des dispositions phare du règlement européen sur la protection des données qui va entrer en vigueur au mois de mai. Ce droit permet au consommateur de se rendre compte de ce que les plateformes savent de lui. Il lui permet aussi le cas échéant de ré-utiliser ces données sur d'autres plateformes pour de nouveaux usages, voire de nouvelles valorisations.

Uber, sans surprise

En guise de test, le secrétaire d’État a demandé aux centaines de spécialistes de la donnée présent dans l'amphi du salon Big Data lesquels avaient demandé leurs données à une grande plateforme, à titre personnel. Seuls quelques mains sont levées. «Faites le, c'est passionnant», a insisté M. Mahjoubi. «Le jeu de données qui m'a fait vraiment flipper, pour vous dire le mot» est celui d'une «application de transport en voiture» (Uber), a expliqué M. Mahjoubi.

Le secrétaire d'Etat a constaté que Uber avait stocké sans surprise «quatre ans» de tous ses points de départ et points d'arrivée, mais aussi, de manière plus inattendue pour lui, sa position géographique 5 minutes après que la voiture l'ait déposée. «Je ne savais pas que j'avais donné mon accord» pour laisser la plateforme stocker cette information, a expliqué le secrétaire d’État.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Useless le 12.03.2018 18:49 Report dénoncer ce commentaire

    Merci de ne surtout pas donner la démarche à suivre pour le faire .

  • Chef DPO le 13.03.2018 10:47 Report dénoncer ce commentaire

    La possibilité de récupérer ses données auprès de n'importe quelle entreprise (numérique ou non) se rapporte au "Droit d'accès" (art 12 RGPD). Le non respect des droits RGPD (Règlement Général sur la Protection des données) peut entrainer une amende allant jusqu'à 20 millions d'euro ou 4% du chiffre d'affaire global. La portabilité permet d'avoir accès à moins de données personnelles étant donné que son but est de faciliter le changement de fournisseur de services ou de biens.

  • Charles k le 12.03.2018 18:45 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi pas interdire simplement cela sous peine de million d'amendes .

Les derniers commentaires

  • Chef DPO le 13.03.2018 10:47 Report dénoncer ce commentaire

    La possibilité de récupérer ses données auprès de n'importe quelle entreprise (numérique ou non) se rapporte au "Droit d'accès" (art 12 RGPD). Le non respect des droits RGPD (Règlement Général sur la Protection des données) peut entrainer une amende allant jusqu'à 20 millions d'euro ou 4% du chiffre d'affaire global. La portabilité permet d'avoir accès à moins de données personnelles étant donné que son but est de faciliter le changement de fournisseur de services ou de biens.

  • Useless le 12.03.2018 18:49 Report dénoncer ce commentaire

    Merci de ne surtout pas donner la démarche à suivre pour le faire .

    • Bendidoncdédé le 13.03.2018 11:35 Report dénoncer ce commentaire

      On est en 2018 bon sang...il suffit d'envoyer un mail...

  • Charles k le 12.03.2018 18:45 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi pas interdire simplement cela sous peine de million d'amendes .

    • 7words le 12.03.2018 21:30 Report dénoncer ce commentaire

      Parce que l'état français est sur le point d'en faire commerce.