Pubs en ligne

28 mai 2017 12:43; Act: 28.05.2017 12:43 Print

Google part à la chasse aux clics

Google a présenté un nouvel outil donnant aux annonceurs la possibilité de mieux déterminer comment leurs publicités se concrétisent par des achats.

storybild

Lier les visites sur Internet à des achats réalisés dans des magasins en dur est le «Saint Graal» des annonceurs. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Appelé «Google Attribution», il a été dévoilé cette semaine lors d'une conférence sur le marketing à San Francisco. Actuellement en version test auprès de quelques partenaires du géant de l'Internet, il va être prochainement étendu à un plus grand nombre d'annonceurs, a indiqué dans un blog le responsable de Google pour la publicité et le commerce, Sridhar Ramaswamy.

«Google Attribution rend possible pour tout annonceur de mesurer l'impact de ses publicités sur les différents outils et supports», a-t-il souligné. Les adresses emails et les programmes de fidélité des acheteurs peuvent être associés aux données récoltées par d'autres services offerts par Google aux annonceurs, comme AdWords, Google Analytics et DoubleClick Search, pour apporter «une vue complète» de l'impact des campagnes de publicité.

Saint Graal de la pub

Depuis plusieurs années, AdWords permet aux annonceurs de mesurer les visites dans les magasins résultant de campagne de publicité en ligne, mais «mesurer les visites en magasins n'est qu'une partie de l'équation», souligne M. Ramaswamy. «Il faut aussi obtenir des données sur l'impact des campagnes sur les dépenses réelles», indique-t-il, tout en soulignant que l'anonymat est garanti par le fait que les résultats sont rassemblés sans que les noms des acheteurs apparaissent.

Lier les visites sur Internet à des achats réalisés dans des magasins en dur est le «Saint Graal» des annonceurs depuis plusieurs années mais s'accompagne d'interrogations sur le respect de la vie privée, souligne un analyste de l'organisation de défense des libertés individuelles Aclu (American Civic Liberties Union), Jay Stanley. «C'est une évolution, pas une révolution mais un autre pas vers une plus grande surveillance des individus», estime-t-il en ajoutant que «chaque nouveau pas amène à se poser la question de savoir où cela s'arrêtera».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Big Brother is analysing you! le 29.05.2017 13:09 Report dénoncer ce commentaire

    Géoloc coupée, VPN toujours actif, rien de perso sur FB, installation de bloqueur de pub, etc... bref, en tant que garcon, en ouvrant mon FB, j'ai encore eu la suprise d'avoir des pub pour.....Always Utra!! Mort de rire! Preuve que l'on peut passer incognito à travers ce que j'appelle "le KGB économique", il suffit de prendre ses dispositions! ;-) Et avec mes appareils professionnels 'bridés' je ne fais rien de privé à part lire l'Essentiel le temps de midi ou lors d'une pause, donc pas grand chose à en tirer pour ces géants de la com'.

  • Ambassade de TontonBeberie le 29.05.2017 14:58 Report dénoncer ce commentaire

    Jusqu'à présent mon adblock fonctionne toujours parfaitement

Les derniers commentaires

  • Ambassade de TontonBeberie le 29.05.2017 14:58 Report dénoncer ce commentaire

    Jusqu'à présent mon adblock fonctionne toujours parfaitement

  • Big Brother is analysing you! le 29.05.2017 13:09 Report dénoncer ce commentaire

    Géoloc coupée, VPN toujours actif, rien de perso sur FB, installation de bloqueur de pub, etc... bref, en tant que garcon, en ouvrant mon FB, j'ai encore eu la suprise d'avoir des pub pour.....Always Utra!! Mort de rire! Preuve que l'on peut passer incognito à travers ce que j'appelle "le KGB économique", il suffit de prendre ses dispositions! ;-) Et avec mes appareils professionnels 'bridés' je ne fais rien de privé à part lire l'Essentiel le temps de midi ou lors d'une pause, donc pas grand chose à en tirer pour ces géants de la com'.