Aux États-Unis

01 septembre 2016 09:23; Act: 01.09.2016 09:35 Print

Google veut concurrencer Uber dans le covoiturage

La filiale d'Alphabet va étendre cet automne à l'agglomération de San Francisco un projet pilote via son app de navigation GPS Waze.

storybild

Le service Waze Carpool met en contact des conducteurs et des passagers afin de décongestionner le trafic routier. (dr)

  • par e-mail
Sur ce sujet

En mai dernier, Google lançait un programme pilote de covoiturage autour de son siège californien. Celui-ci a permis à plusieurs milliers de salariés de la Silicon Valley de partager des trajets en voiture via l'app Waze, le service de navigation GPS collaboratif racheté en 2013.

Celui-ci affiche les conditions de trafic en temps réel grâce à la contribution de ses utilisateurs. Google est désormais prêt à étendre cet automne ce nouveau service à l'agglomération de San Francisco, selon le Wall Street Journal. Il permettra à quiconque de devenir conducteur ou passager.

Pas d'activité professionnelle à la clé

La plateforme vise à mettre en contact des personnes allant dans la même direction afin de partager un trajet commun en voiture. Ce dernier est facturé 0,54 dollar/mile, soit quelque 0,48 euro/km, au voyageur, soit beaucoup moins que les services de voiture avec chauffeur comme Uber ou son concurrent Lyft.

Google ne perçoit par ailleurs aucune taxe sur la somme qui irait entièrement dans la poche du conducteur. Compte tenu du tarif, le conducteur ne peut donc pas espérer transformer l'activité en travail, mais seulement récupérer ses frais d'essence. D'autant plus que lors du programme pilote, les trajets étaient limités à deux par jour, soit l'aller et le retour. Cette restriction devrait être maintenue.

Si le test pilote se révèle un succès, Google pourrait étendre le service à d'autres villes, avant peut-être un déploiement plus global à l'international. Le quotidien américain rappelle aussi que Google a investi 258 millions de dollars dans Uber en 2013, mais que les deux sociétés se voient désormais de plus en plus comme des rivales. Elles ont notamment toutes les deux des ambitions dans le domaine des voitures autonomes.

(L'essentiel/man)