Vie privée

21 mars 2014 09:58; Act: 21.03.2014 10:33 Print

Vos mails davantage protégés sur Gmail

Le géant de l'Internet a annoncé qu'il allait crypter son service de messagerie, Gmail, pour protéger la vie privée des utilisateurs, en plein scandale sur les programmes américains d'espionnage.

storybild

L'idée est de rendre impossible la lecture des courriels par quiconque en dehors des utilisateurs, affirme Google. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Le groupe californien va doter Gmail d'une connexion sécurisée, HTTPS, lorsque l'utilisateur envoie ou relève ses courriels. Disponible de façon optionnelle depuis 2010, cette connexion sécurisée devient ainsi le nouveau mode de connexion par défaut, quel que soit l'appareil utilisé. L'idée est de rendre impossible la lecture des courriels par quiconque en dehors des utilisateurs, affirme Google. Cette décision prend effet immédiatement. «Votre courriel est important pour vous, et faire en sorte qu'il reste sécurisé et soit toujours disponible est important pour nous», écrit sur le blog du groupe l'ingénieur chargé de la sécurité de Gmail, Nicolas Lidzborski.

«À partir d'aujourd'hui Gmail utilisera toujours une connexion cryptée HTTPS quand vous consulterez ou enverrez un mail... Ce changement signifie que, désormais, plus personne ne peut intercepter vos messages car ils vont et viennent entre vous et les serveurs de Gmail. Peu importe que vous utilisiez une connexion wi-fi publique ou que vous soyez connecté d'un ordinateur, un téléphone ou une tablette», ajoute-t-il. Cette décision intervient dans un contexte de tensions entre le secteur technologique et le gouvernement américain alimentées par les révélations d'Edward Snowden, sur les programmes de surveillance des agences de renseignements américaines comme la NSA.

Ce cryptage, assure M. Lidzborski, permet «que vos messages soient sécurisés non seulement quand ils sont dans les serveurs de Gmail mais aussi quand ils sont en transit entre les centres de données de Google. Nous en faisons notre priorité après les révélations de l'été dernier». Le cryptage protège des intrusions extérieures mais en insistant, un pirate informatique peut parvenir à ses fins en recourant soit à un logiciel malveillant (malware) soit en trompant l'utilisateur pour obtenir ses mots de passe, affirment des experts.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • TheWatch le 21.03.2014 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    et dire qu'ils essaient de faire croire que le https assure la confidentialité... une fois de plus Google nous prend pour des idiots.

  • RGd Gard le 21.03.2014 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    L'avocat de la NSA (Rajesh De) ayant confirmé que Google était au courant pour PRISM et participait activement lors de son interrogatoire (alors que cela ne le servait pas), j'ai comme un doute quand Google parle de protection de la vie privée. Rien de nouveau en fait.

Les derniers commentaires

  • TheWatch le 21.03.2014 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    et dire qu'ils essaient de faire croire que le https assure la confidentialité... une fois de plus Google nous prend pour des idiots.

  • RGd Gard le 21.03.2014 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    L'avocat de la NSA (Rajesh De) ayant confirmé que Google était au courant pour PRISM et participait activement lors de son interrogatoire (alors que cela ne le servait pas), j'ai comme un doute quand Google parle de protection de la vie privée. Rien de nouveau en fait.