Navigateur web

14 juin 2012 23:47; Act: 15.06.2012 12:56 Print

Les utilisateurs d'IE7 taxés pour son utilisation

Une cyberboutique a imposé la première taxe du genre aux internautes qui daignent garder la version obsolète du navigateur de Microsoft.

storybild

C'est la première taxe du genre à destination des internautes. (photo: dr)

  • par e-mail

Sur le site australien Kogan, les internautes peuvent payer cher leur obstination à ne pas installer les dernières versions d'un navigateur web. Et dans ce jeu, c'est pour l'instant les inconditionnels d'Internet Explorer 7 (IE7) qui paient l'addition. Ils voient en effet s'ajouter une taxe supplémentaires, fixée à 6,8%, sur leur facture.

«Internet Explorer 7 a déjà dépassé depuis longtemps sa date limite», justifie Ruslan Kogan. Le fondateur de la cyberboutique a pris cette mesure après avoir perdu patience de devoir assurer la navigation sur IE7, rappelant que l'on en est désormais à la version 9.

Les clients peuvent s'affranchir de cette taxe

«C'est une source permanente de frustration pour nos équipes web et nous en avons marre de gaspiller notre argent pour un navigateur qui date de plus de 6 ans. Cela va à l'encontre des valeurs que Kogan prône», argumente encore le patron.

Bien sûr les clients peuvent aisément s'affranchir de cette taxe. Il leur suffit de télécharger une version plus récente d'Internet Explorer, ou de surfer via Google Chrome, Firefox, Safari ou encore Opera, tous proposés via une fenêtre «surgissante».

(L'essentiel Online/laf)