Projet secret

20 septembre 2017 15:52; Act: 20.09.2017 17:49 Print

Amazon s'intéresserait aux lunettes connectées

Le géant du web plancherait sur son premier appareil «wearable», à savoir des lunettes «intelligentes» équipées de l'assistant personnel Alexa.

storybild

Amazon (ici le patron Jeff Bezos), voudrait se lancer dans les accessoires connectés. (photo: ted S. Warren)

Sur ce sujet

Le marché du «wearable» intéresse Amazon, à en croire le Financial Times. Le quotidien économique et financier britannique explique que le géant du e-commerce pourrait sortir son premier appareil connecté à porter. Il ne devrait toutefois pas s'agir d'une smartwatch ou d'un bracelet connecté, mais plutôt de lunettes dites «intelligentes», dont le design se rapprocherait de celui d'une paire de lunettes traditionnelles. Le produit ne devrait en effet pas être muni d'un écran comme celui affublant les Google Glass, mais être plutôt dans la veine des Spectacles de Snap, société derrière l'app Snapchat.

Babak Parviz, fondateur des Google Glass, aurait travaillé sur le projet de ces nouvelles smartglasses depuis qu'il a été engagé par Amazon en 2014. Elles auraient la particularité de permettre une interaction avec l'assistant personnel Alexa. Ce dernier, développé par Amazon, est déjà embarqué dans une multitude d'appareils, comme l'enceinte connectée Amazon Echo, mais aussi dans des produits d'autres marques. Ces smartglasses embarqueraient par ailleurs un système de diffusion du son à conduction osseuse, ce qui évite à l'utilisateur de devoir porter des écouteurs ou de devoir recourir à des haut-parleurs.

Une caméra de surveillance signée Amazon serait aussi dans les cartons. «L'un ou les deux» produits devraient être lancés d'ici la fin de l'année, avance le Financial Times. Entre-temps, Amazon a dévoilé mardi la nouvelle version de sa tablette Fire HD 10, tournant sous le système maison Fire OS basé sur Android. Vendu au prix très abordable de 150 dollars, l'appareil équipé d'un écran IPS 10 pouces Full HD (1920 x 1200 pixels, contre 1280 x 800 auparavant) est aussi doté de l'assistant virtuel Alexa.

(L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.