Google Stadia

19 janvier 2020 10:39; Act: 20.01.2020 12:22 Print

120 jeux et 10 exclusivités Google en 2020

Le géant du web a annoncé des améliorations pour son service de streaming de jeux vidéo, dans le cloud lancé fin 2019, dans 14 pays.

storybild

Phil Harrison, vice-président chez Google, lors de la présentation de la manette pour le service Stadia en mars 2019, à San Francisco. (photo: Justin Sullivan)

Sur ce sujet
Une faute?

Remarquée, l'arrivée en novembre dernier de Google sur le marché du streaming de jeux vidéo, dans le cloud, avec le lancement de sa plateforme Stadia, n'a pourtant pas été couronnée de succès. Pour tenir ses promesses et espérer rivaliser avec la concurrence (Microsoft xCloud notamment), le géant du web a promis une série d'améliorations pour son service activé actuellement dans 14 pays (le Luxembourg ne fait pas encore partie de la liste). Elle vise tout d'abord à enrichir son catalogue de jeux qui est pour le moment très réduit.

Google a ainsi annoncé qu'il allait ajouter à Stadia plus de 120 jeux en 2020. Parmi eux, 10 seront des exclusivités au premier semestre, précise la firme californienne, dont la maison mère (Alphabet) vient de passer le cap des 1 000 milliards de dollars de valorisation à la Bourse de Wall Street. «Nous avons beaucoup de choses prévues et nous allons continuer à travailler dur pour ravir les joueurs avec notre vision pour Stadia», promet l'entreprise. «Nous prévoyons plus de 120 jeux à venir sur Stadia en 2020, dont plus de dix jeux au cours du premier semestre de cette année qui ne seront disponibles que sur Stadia lors de leur lancement», indique Google.

Les utilisateurs doivent aussi s'attendre à de nouvelles fonctionnalités, comme la compatibilité de la 4K sur le web, des améliorations pour l'Assistant sur le web, la prise en charge de smartphones Android supplémentaires, ainsi que la compatibilité sans fil de la manette Stadia avec la version web du service. «Un avantage clé de notre plateforme est que nous pouvons ajouter ces fonctionnalités sans aucune mise à jour ou téléchargement», se plait à rappeler Google.

(L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • olivier le 19.01.2020 11:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    nous parlons jamais des émissions de co2 que produisent tous ces serveurs pour une futilité de la vie.

  • Inutile le 19.01.2020 11:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Toujours pas disponible à Luxembourg...

Les derniers commentaires

  • Inutile le 19.01.2020 11:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Toujours pas disponible à Luxembourg...

  • olivier le 19.01.2020 11:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    nous parlons jamais des émissions de co2 que produisent tous ces serveurs pour une futilité de la vie.

    • tousécolos le 19.01.2020 14:33 Report dénoncer ce commentaire

      olivier tu as raison fais déjà le premier pas manges des légumes que tu produis ,t'as pas de jardin ! hey ben fais de l’hydroponie et je suis sûr que tu vas travailler , faire tes courses , a la messe en vélo (pas de voiture électrique car faut faire de l'électricité pour que ça fonctionne donc ça pollue aussi ) et QUE tu fumes pas ( pas de fumée == pas pollution

    • arbre de paix le 20.01.2020 12:39 Report dénoncer ce commentaire

      @olivier, mais on fait quoi alors si on peut plus se déplacer non plus ? On joue aux cartes ?

    • 900 000 serveurs en 2011 le 20.01.2020 12:43 Report dénoncer ce commentaire

      À mon avis Google n'en n'est plus à quelques serveurs près... et nous non plus...