Jeux vidéo

24 novembre 2017 13:14; Act: 24.11.2017 13:19 Print

«Star Wars» sombre du côté obscur de la force

La seconde mouture axée multijoueur du jeu de tir dans l'univers de George Lucas souffle le chaud et le froid.

Sur ce sujet

Attendu de pied ferme par tous les fans de «Star Wars», peu convaincus par le premier volet, «Battlefront II» corrige et améliore le gameplay et inclut, ô joie, une campagne solo. Cette histoire met le joueur dans la peau d'un officier de l'Empire et se déroule entre le 6e et le 7e épisode de la saga. Pourtant riche en révélations, ce périple à travers la galaxie est plombé par des missions sans saveur. Bref, on s'ennuie.

Quant au multijoueur, il propose plusieurs modes intéressants qui permettent de s'affronter en grand nombre sur terre ou dans l'espace et d'incarner l'un des héros de la franchise, de Dark Vador à Yoda, en passant par Kylo Ren ou encore Luke Skywalker. Mais toutes ces bonnes intentions sont minées par un système de progression d'une lenteur absolue qui désavantage fortement les joueurs occasionnels. On en reviendrait presque à regretter le gel, temporaire, des micro-transactions tant décriées à quelques jours du lancement.

Bien servi par des graphismes sublimes et fidèles aux lieux emblématiques de la licence, «Star Wars: Battlefront II» peine, une nouvelle fois, à rivaliser avec les mastodontes du genre.

(L'essentiel/mmi/20 minutes)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.