Accord négocié

07 juin 2018 14:58; Act: 07.06.2018 15:39 Print

ZTE peut reprendre ses activités aux États-​​Unis

Un accord entre les États-Unis et le fabricant chinois de smartphone a permis la résolution d'un conflit qui empoisonne les relations entre les pays depuis plusieurs semaines.

storybild

ZTE était en conflit avec l'administration américaine depuis plusieurs semaines. (photo: AFP/Josep Lago)

Sur ce sujet

Les États-Unis ont trouvé un accord avec le groupe de télécoms chinois ZTE, ce qui permettrait à ce dernier de reprendre normalement ses activités, a annoncé jeudi Wilbur Ross, le secrétaire américain au Commerce. «À environ 6h du matin, nous avons conclu un accord définitif avec ZTE», a-t-il affirmé dans un entretien à la chaîne d'informations financières CNBC. Cet accord prévoit une amende d'un milliard de dollars, a-t-il ajouté.

Le dossier ZTE empoisonne depuis plusieurs semaines les relations entre la Chine et les États-Unis, qui ont interdit mi-avril l'exportation de composants électroniques américains comme les microprocesseurs indispensables à la fabrication des smartphones au groupe chinois. Cette interdiction a conduit le groupe chinois à la cessation de l'essentiel de ses activités, ce qui pénalise par ricochet des entreprises américaines. Outre l'amende, ZTE a également accepté de remanier son conseil d'administration et son équipe dirigeante dans les 30 prochains jours.

«Nous installons littéralement un département de respect et de conformité à la réglementation de notre choix au sein de l'entreprise pour la surveiller. Ils paieront ces personnes (chargées de faire respecter la réglementation) mais celles-ci rendront des comptes au nouveau président du conseil d'administration», a souligné Wilbur Ross. Le dossier ZTE a pris une tonalité politique, de nombreux parlementaires américains ayant donné de la voix pour s'opposer à un accord. Fin mai, le président Donald Trump avait ainsi provoqué la colère de nombre d'élus du Congrès, démocrates comme républicains, après avoir indiqué avoir trouvé un accord pour régler le contentieux.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • torolkozo le 07.06.2018 16:28 Report dénoncer ce commentaire

    C'est vrai que les entreprises américaines doivent accepter la censure et autres restrictions en Chine en même temps les entreprises chinoises n'acceptent aucune censure ni restrictions aux USA, cherchez l'erreur !!!

Les derniers commentaires

  • torolkozo le 07.06.2018 16:28 Report dénoncer ce commentaire

    C'est vrai que les entreprises américaines doivent accepter la censure et autres restrictions en Chine en même temps les entreprises chinoises n'acceptent aucune censure ni restrictions aux USA, cherchez l'erreur !!!