Entreprise Ring

14 janvier 2019 08:04; Act: 14.01.2019 10:35 Print

Des sonnettes connectées ont espionné les clients

Des salariés de la firme Ring auraient pu accéder aux flux vidéo des caméras de certains clients, à leur insu, via les fameuses sonnettes connectées.

storybild

Amazon a racheté Ring pour plus d'un milliard de dollars en 2018. (dr)

Une faute?

La société américaine Ring, qui vient de présenter de nouveaux produits connectés au salon CES, se serait bien passée des révélations de The Intercept. Selon le site, depuis 2016, des employés de la firme active dans les sonnettes connectées auraient épié les flux vidéo des caméras de clients à leur insu.

Dans le but d'améliorer le processus d'apprentissage automatique de son système de reconnaissance d'images, Ring aurait fourni à son équipe de recherche basée en Ukraine un accès privilégié à un dossier hébergé en ligne sur le service Amazon S3. Il stockait de manière non cryptée toutes les vidéos enregistrées par les caméras Ring du monde entier. Les employés devaient nourrir l'algorithme en taguant sur les images les véhicules et les personnes. Ces fichiers pouvaient être associés à une base de données de clients. Il suffisait d'une simple adresse e-mail, selon The Intercept. Des ingénieurs se seraient même espionnés mutuellement, se taquinant sur les personnes qu'ils ramenaient chez eux lors de rendez-vous galants.

Un porte-parole de Ring a confirmé le travail d'annotation, mais précise que les vidéos proviennent exclusivement de celles partagées entre plusieurs utilisateurs via la fonction Neighbors et d'«une petite fraction» de clients ayant donné leur accord explicite. Depuis son rachat en mai dernier par Amazon, de nouvelles normes ont été mises en place, assure la firme.

(L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Joe le 14.01.2019 13:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si vous voulez que votre vie privée reste privée, évitez les objets connectés.

  • Bernard le 14.01.2019 11:37 Report dénoncer ce commentaire

    est-ce que la personne qui se présente au devant de la porte sait qu'elle est filmée? a-t-elle donné son consentement?

  • djinn le 14.01.2019 13:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne vois rien de grave à cela. Il n’y a rien de compromettant. C’est pareil, en ville, on est filmé en permanence dans certains endroits, ça ne pose aucun problème. Tant que ce n’est pas compromettant, c’est pour la sécurité et vivre en phase avec son époque, c’est bienvenu.

Les derniers commentaires

  • djinn le 14.01.2019 13:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne vois rien de grave à cela. Il n’y a rien de compromettant. C’est pareil, en ville, on est filmé en permanence dans certains endroits, ça ne pose aucun problème. Tant que ce n’est pas compromettant, c’est pour la sécurité et vivre en phase avec son époque, c’est bienvenu.

  • Joe le 14.01.2019 13:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si vous voulez que votre vie privée reste privée, évitez les objets connectés.

    • Do it yourself le 14.01.2019 14:23 Report dénoncer ce commentaire

      Si vous voulez que votre vie privée reste privée, évitez les objets connectés propriétaires !

  • Bernard le 14.01.2019 11:37 Report dénoncer ce commentaire

    est-ce que la personne qui se présente au devant de la porte sait qu'elle est filmée? a-t-elle donné son consentement?

    • Nanard le 14.01.2019 14:22 Report dénoncer ce commentaire

      Chez moi je filme qui je veux. Et pas besoin de consentement, non mais on va où là ?

    • @Nanard le 14.01.2019 22:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Si vous transférez des images de personnes, bien que filmés chez vous à 'd'autres' personnes sans leur consentement, vous êtes à 100% en faute! Revoyez rapidement vos connaissances en ce qui concerne les lois en vigueur. Ou relisez l'article.

    • plop3 le 14.01.2019 22:13 Report dénoncer ce commentaire

      Pas besoin autorisation,! c'est la diffusion et l'utilisation qui est soumis a autorisation

    • Hein le 14.01.2019 22:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Nanard. Chez vous, vous faites ce que vous voulez. Mais il semble que vous n'avez pas du tout compris le sujet de l'article.Transférez des images à des personnes tierces 'n'est pas' chez vous! Si vous le faites quand même toute personne concernée peut vous attaquer en justice et vous pourrez même pas vous en sortir en disant que vous saviez pas, parce qu'aujourd'hui 'tout' le monde ou presque ( ) le sait. Aiaiai...

    • Zorro le 15.01.2019 01:10 Report dénoncer ce commentaire

      Pas besoin de consentement tant que c'est filmé et pas stocké, et encore cela peut se discuter. C'est le principe des interphones/portiers vidéo... Quand on veut être procédurier on le fait bien sinon c'est juste ridicule. Mais je suis prêt à écouter les articles de loi ou règlements qui diraient l'inverse. La parole est à vous cher confrère ;-P