Apple

26 septembre 2017 11:25; Act: 26.09.2017 17:47 Print

Siri quitte le moteur de recherche de Microsoft

L'assistant vocal de la firme à la pomme affichera désormais les résultats de recherche de Google, aussi bien sur le système iOS que sur macOS.

storybild

Apple va remplacer Bing par Google pour les recherches sur le web via l'assistant personnel Siri ou le service Spotlight. (photo: Twitter)

Sur ce sujet

Introduit sur iOS 7 en 2013, le moteur de recherche Bing de Microsoft prend la porte sur les systèmes iOS et macOS. Apple a en effet décidé de se passer de ses services lors d'une recherche sur le web via l'assistant personnel Siri ou le service Spotlight. Ce seront désormais les résultats provenant de Google qui seront affichés sur les appareils mobiles et les ordinateurs de la firme à la pomme. À noter que ce changement ne peut pas être modifié dans les paramètres par l'utilisateur.

«Passer à Google comme fournisseur pour la recherche sur le web pour Siri, la recherche dans iOS et Spotlight sur Mac va permettre à ces services d'avoir une expérience de recherche sur le web cohérente avec celle par défaut dans Safari», a fait savoir un porte-parole d'Apple au site technologique TechCrunch. Le navigateur web d'Apple utilise en effet Google par défaut. Le géant de Cupertino ajoute: «Nous avons de solides relations avec Google et Microsoft et nous nous engageons à proposer la meilleure expérience utilisateur possible».

Bing ne disparaît toutefois pas totalement des appareils d'Apple. Il reste le moteur de recherche par défaut en ce qui concerne la recherche de photos en ligne. Pour la recherche de vidéos, Siri piochera par contre dans la bibliothèque de YouTube, filiale de Google.

Un accord milliardaire

Selon le chiffre dévoilé par un cabinet externe en août dernier, Google verserait 3 milliards de dollars par an pour rester le moteur de recherche par défaut dans le navigateur Safari sur iPhone et iPad, soit trois fois plus qu'il y a trois ans. Cette somme vient-elle d'être revue à la hausse ou la firme Apple estime-t-elle tout simplement que les résultats fournis par le géant du web sont meilleurs que ceux de Bing? La question reste ouverte.

Dans un communiqué, Microsoft, quant à lui, se console en déclarant que «Bing représente désormais plus d'un tiers des recherches sur PC aux États-Unis et continue à croître dans le monde entier». Le géant informatique explique également que son moteur de recherche «est aussi utilisé par Yahoo (Verizon), AOL, Amazon, ainsi que pour les capacités multilingues de Twitter».

«Compte tenu de notre travail visant à faire progresser le domaine de l'IA, nous sommes confiants que Bing sera en première ligne pour fournir une expérience de recherche plus intelligente pour nos clients et partenaires», dit encore l'entreprise américaine.

(L'essentiel/man)