Innovations technologiques

18 mai 2017 10:28; Act: 18.05.2017 11:05 Print

Google face au défi de l'intelligence artificielle

Selon son patron, le géant américain du web doit réinventer ses produits pour les adapter au «changement d'ère» de l'intelligence artificielle.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Le géant Google est en train de réinventer ses produits en les adaptant au «changement d'ère» de l'intelligence artificielle (IA) notamment via de nouvelles fonctionnalités de son application photo Google Lens, a affirmé son patron Sundar Pichai mercredi. «Nous assistons à un nouveau basculement dans l'informatique: le passage de l'ère du mobile à l'ère de l'IA. Cela nous contraint à ré-imaginer nos produits pour un monde qui permet une interaction plus naturelle et fluide avec la technologie».

Sundar Pichai a notamment évoqué l'introduction de l'intelligence artificielle dans sa messagerie Gmail, qui suggère désormais des réponses-type en fonction des messages. Ouvrir un message contenant une invitation à dîner pourra ainsi offrir le choix immédiat de la décliner ou de l'accepter. Le dirigeant a aussi évoqué la mise à disposition de Google Assistant sur les appareils Apple. Les assistants vocaux sont l'un des principaux champs de bataille dans le secteur de l'IA entre les acteurs dominants du marché que sont Google, Apple (Siri), Samsung (Bixby), Amazon (Alexa) et Microsoft (Cortana).

Discuter avec son téléphone

Les assistants vocaux ne concernent pas seulement les smartphones mais l'ensemble des objets connectés, y compris les voitures. Google Assistant, introduit sur le marché l'an dernier, équiperait désormais plus de 100 millions d'appareils. Google a également profité de la concurrence pour faire un point sur les travaux en cours sur les casques de réalité virtuelle et les capacités de «visualisation» des smartphones. L'application Google Photo peut ainsi désormais être enrichie d'une fonctionnalité permettant d'identifier des personnes, des types de fleurs, ou de traduire des inscriptions dans d'autres langues. À terme, il pourrait être possible pour quelqu'un de discuter avec son assistant virtuel de choses «vues» par son téléphone.

«On est vraiment en train de relever le défi de la conversation informatique. Bientôt, avec les Google Lens, votre assistant sera en mesure d'avoir une discussion sur ce que vous voyez», a ajouté Scott Huffman, vice-président de l'équipe des ingénieurs de Google. Diriger son smartphone vers un mot de passe de wi-fi suffira par ailleurs à se connecter au réseau sans même avoir à entrer soi-même une série souvent complexe de lettres et de chiffres.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.