Réseaux sociaux

10 mai 2012 09:22; Act: 10.05.2012 13:12 Print

Facebook dévoile enfin son App center

Le site de socialisation a présenté sa propre boutique d’applications sociales, regroupant aussi bien des applications Facebook, qu'iOS et Android.

storybild

Facebook sera désormais doté d'une boutique qui sera accessible aux 900 millions de membres du site. (photo: DR)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Facebook veut s’imposer comme la plate-forme incontournable pour dénicher des applications sociales. Le réseau social vient en effet d’annoncer son App Center, un lieu supplémentaire pour permettre aux développeurs de faire connaître leurs applications gratuites ou payantes, explique-t-il sur l’un de ses blogs. Ceux-ci sont d’ailleurs invités à d’ores-et-déjà créer une page de présentation de leurs créations pour pouvoir être présents dans cette nouvelle vitrine.

La boutique sera accessible aux plus de 900 millions de membres du site communautaire dans les prochaines semaines sur le web, ainsi que dans les applications Facebook sous iOS et Android, annonce le réseau social. «Le but est de résoudre le problème de trouver des applications que vous et vos amis appréciez», a expliqué un responsable du réseau social au site Venture Beat.

L’accent est également mis sur la qualité des programmes proposés. Hormis un système d’évaluation qui permettra aux utilisateurs de donner leur avis sur les applications, Facebook sera en mesure de collecter d’autres données précises, comme l’évolution des votes des utilisateurs au fil du temps, pour mettre certaines applications. Lorsque la boutique proposera une application sous iOS ou Android, un lien renverra vers l’App Store d’Apple ou le Google Play pour télécharger le programme.

(L'essentiel Online/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).