Technologies

26 septembre 2017 08:54; Act: 26.09.2017 09:07 Print

Facebook, Google et Amazon trop influents?

Régulièrement accusés d'être de véritables monopoles et trop influents, les géants technologiques américains sont de plus en plus souvent pointés du doigt.

storybild

Le géant de la vente en ligne Amazon est pour sa part accusé de tuer le petit commerce. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Google, Apple, Facebook ou Amazon, souvent désignés par l'acronyme GAFA, sont des mastodontes: Apple est la première capitalisation boursière à près de 800 milliards de dollars. Celle d'Alphabet, la maison mère de Google, atteint près de 650 milliards de dollars. Plus de 2 milliards de personnes consultent leur compte Facebook chaque mois. Google détient 90% du marché de la recherche sur internet aux États-Unis et en Europe et, avec Facebook, draine plus des trois-quarts du marché publicitaire sur internet aux États-Unis.

Le géant de la vente en ligne Amazon est pour sa part accusé de tuer le petit commerce, un reproche relayé récemment par le président américain Donald Trump, hostile de façon générale à la Silicon Valley, considérée comme un bastion progressiste. Ces groupes sont dans le viseur des autorités européennes, qui ont notamment sanctionné Google pour abus de position dominante ou tentent de taxer davantage les GAFA. Mais même aux États-Unis, de plus en plus de voix venant de tous horizons idéologiques s'élèvent pour dénoncer leur influence.

Lobbying

Selon un sondage publié lundi par le quotidien USA Today dans un article titré «Amazon, Google et Facebook sont-ils trop gros?» 76% des Américains interrogés estiment que les entreprises technologiques ont trop d'influence dans leurs vies. Parmi ceux qui pensent ainsi, 52% jugent cette influence «mauvaise». Google, Facebook et Amazon «ont plus de pouvoir qu'aucun autre monopole jusqu'ici» et «nous devons nous (en) inquiéter très fortement», lance Barry Lynn, directeur de l'Open Markets Institute, très virulent contre les GAFA depuis qu'il a été renvoyé d'une fondation co-financée par Google.

Ils sont aussi dans le collimateur de l'organisation «New Center», créée récemment par des personnalités politiques de gauche et de droite. «Les grands groupes "tech" ont des moyens quasi-illimités, qu'ils peuvent utiliser pour faire du lobbying», regrette Bill Galston, ex-conseiller de l'ancien président démocrate Bill Clinton et co-fondateur de «New Center». «Est-ce bon pour la démocratie?», s'interroge-t-il...

Cet été, le très à droite Steve Bannon, un temps conseiller de Donald Trump, voulait imposer des régulations à Google et Facebook semblables à celles dont font l'objet les opérateurs de téléphonie ou du câble.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • taz red le 26.09.2017 09:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    non pas trop bon pour la democratie et oui il faut des regles claire pour c'est groupe et un meilleur impot.

Les derniers commentaires

  • taz red le 26.09.2017 09:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    non pas trop bon pour la democratie et oui il faut des regles claire pour c'est groupe et un meilleur impot.