Téléphonie mobile

02 janvier 2017 10:03; Act: 02.01.2017 10:09 Print

Ces apps ont gagné leur place sur les smartphones

Malgré l'emprise des géants comme WhatsApp, Instagram ou autre Snapchat, des applications ont aussi touché le Graal durant l'année écoulée.

storybild

Les applications pour smartphones se multiplient. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Selfies et filtres

Il y a pléthore de solutions pour partager du contenu personnalisé sur les médias sociaux. Prisma s'est fait remarquer avec ses filtres artistiques, Face Swap pour ses échanges de visage en temps réel. Les vidéos et gif animés ont de nombreuses apps dédiées, à l'exemple de Boomerang, MSQRD, GifBook, Flipagram ou autre Ripl.

Communication

Les conversations vidéo en groupe de Houseparty ont touché un jeune public. Tout comme les messages anonymes et limités à un rayon local de Jodel ou le partage de géolocalisation entre membres de Zenly.

Voyage

Avant le choix d'une destination, l'app Hipmunk fait le topo de la situation, y compris sur le budget à prévoir. L'application Airbnb s'est enrichie d'une mise à jour pour les bonnes adresses. Avec Translator (Microsoft), on se prend pour un polyglotte.

Productivité

L'app de saisie Gboard (Google) est venue défier SwiftKey (Microsoft). L'app PhotoScan (Google) numérise des photos d'archives.

Android

Les interfaces d'accueil Pixel Launcher (Google) et la très épurée Evie ont trouvé leur public. Drupe s'impose comme un gestionnaire d'appels et de messagerie hors pair avec notamment l'enregistrement des conversations téléphoniques en option gratuite.

Web

Les applications n'ont pas tué la navigation mobile. La paire Opera Mini/Opera VPN en témoigne avec une navigation anonymisée et dépourvue de publicités intempestives.

Chatbots

Ils promettent de supplanter les applications en automatisant et personnalisant des conversations: Allo (Google) joue les assistants personnels et Zo (Microsoft) se montre bon camarade sur l'app Kik.

(L'essentiel/laf)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.