Aux États-Unis

18 octobre 2020 09:02; Act: 19.10.2020 12:26 Print

2,2 millions de pubs retirées des réseaux sociaux

Les réseaux sociaux Facebook et Instagram redoublent de vigilance, à un peu plus de deux semaines de la présidentielle américaine.

storybild

«Nous disposons aussi d’outils d’intelligence artificielle. Ils ont permis la suppression de milliards de publications et de faux comptes, avant même qu’ils ne soient signalés par des utilisateurs», indique le vice-président de Facebook. (image d’illustration) (photo: KEYSTONE/DPA/ULI DECK)

Sur ce sujet
Une faute?

«2,2 millions de publicités ont été rejetées» et «120 000 posts Facebook et Instagram ont été retirés pour tentative d’entrave à la participation au scrutin», en amont de l’élection américaine, a indiqué le vice-président de Facebook, Nick Clegg. En outre, «des avertissements ont été affichés sur 150 millions de fausses informations vérifiées par des médias indépendants», dont l’AFP, a expliqué au Journal du Dimanche le vice-président Affaires publiques et communication de l’entreprise américaine.

Facebook multiplie depuis des mois les efforts pour ne pas répéter le traumatisme de 2016, quand son réseau avait été utilisé pour des opérations massives de manipulation des électeurs, menées depuis la Russie, lors des scrutins présidentiel aux États-Unis et sur le Brexit au Royaume-Uni. «Trente-cinq mille collaborateurs s’occupent de la sécurité de nos plateformes et contribuent aux élections. Nous avons établi des partenariats avec 70 médias spécialisés, dont cinq en France, dans la vérification d’informations», décrit Nick Clegg.

Intelligence artificielle

«Nous disposons aussi d’outils d’intelligence artificielle. Ils ont permis la suppression de milliards de publications et de faux comptes, avant même qu’ils ne soient signalés par des utilisateurs», indique le vice-président de Facebook. Le site stocke en outre «toutes les publicités et les informations telles que leur financement ou leur provenance pendant sept ans afin d’assurer la transparence».

En 2016, indique encore l’ancien vice-premier ministre britannique au JDD, «Facebook n’avait ni identifié ni supprimé un seul réseau étranger interférant dans l’élection. Entre mars et septembre de cette année, nous avons supprimé 30 réseaux malveillants dans le monde, dont certains visaient les États-Unis».

Début octobre, Facebook avait retiré plus de 300 comptes et pages, actifs sur Facebook et Instagram. Il avait établi un lien avec un cabinet de marketing, Rally Forge, qui travaille pour Turning Point USA, une organisation qui vise à mobiliser les étudiants autour de Donald Trump, notamment dans les États où l’élection est particulièrement serrée.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Belge, une fois, d'URSS/Russie le 18.10.2020 15:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est attaque honteuse contre liberté d'expression !!!

Les derniers commentaires

  • Le Belge, une fois, d'URSS/Russie le 18.10.2020 15:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est attaque honteuse contre liberté d'expression !!!

    • Lorrain le 19.10.2020 09:14 Report dénoncer ce commentaire

      Moi aussi !