Technologie

02 novembre 2017 11:21; Act: 02.11.2017 11:27 Print

Sony dévoile son nouveau chien robot Aibo

Le nouveau robot connecté à internet et truffé d'intelligence artificielle sera commercialisé dès janvier 2018.

storybild

L'Aibo nouveau aura des yeux capables d'exprimer des émotions. (photo: AFP/ Kazuhiro Nogi)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Alors que 2018 sera l'année du Chien selon les horoscopes chinois et japonais, le géant nippon de l'électronique Sony a présenté mercredi à Tokyo la nouvelle version de son chien robot Aibo, connecté à internet et truffé d'intelligence artificielle. L'Aibo nouveau, qui sera commercialisé au Japon à partir de janvier est un chien d'un blanc ivoire, de 30 centimètres de hauteur, avec des oreilles pendantes noires, une queue remuante et des yeux capables d'exprimer des émotions.

Mais il est aussi doté d'une batterie de capteurs, caméras et micros, et sa connexion internet permet à son propriétaire d'interagir avec lui à distance, via un smartphone. Le premier Aibo, lancé en juin 1999, avait été un succès, avec 3 000 premières unités vendues au Japon en seulement 20 minutes, en dépit d'un prix élevé de 250 000 yens (près de 1 900 euros au cours actuel).

Arrêt de la production

Au total, Sony en avait vendu plus de 150 000 dans le monde jusqu'en 2006, quand des difficultés financières avaient contraint le groupe d'arrêter la production de cet objet de luxe et un brin frivole.

Le groupe avait néanmoins maintenu jusqu'en 2014 sa «clinique Aibo», une assistance clientèle pour les propriétaires de son chien robot, mais les avait ensuite - poliment - invités à se débrouiller seuls pour soigner les bobos du robot. Certains ingénieurs retraités de Sony avaient alors commencé à jouer les réparateurs officieux.

Sony a précisé mercredi qu'il ne prévoyait pas de relancer sa «clinique vétérinaire» pour l'ancien Aibo. Le nouvel Aibo sera vendu pour 198 000 yens (près de 1 500 euros).

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Trevor le 02.11.2017 13:45 Report dénoncer ce commentaire

    Une bonne alternative pour ces gens qui abandonnent leur chien au bord des routes !!

  • lol le 02.11.2017 12:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi ne pas le commercialiser avant noel :(

Les derniers commentaires

  • Trevor le 02.11.2017 13:45 Report dénoncer ce commentaire

    Une bonne alternative pour ces gens qui abandonnent leur chien au bord des routes !!

  • lol le 02.11.2017 12:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi ne pas le commercialiser avant noel :(

    • RamBo le 02.11.2017 13:58 Report dénoncer ce commentaire

      Je suis sur que des gens l'achèteraient. Je préfère, et de très loin, mon chien "naturel".