Contenu controversé

20 mars 2017 06:00; Act: 21.03.2017 12:12 Print

Google s'excuse pour des publicités mal placées

Le président de Google Europe a présenté lundi les excuses du géant de l'Internet pour la diffusion de publicités à côté de contenus controversés, notamment sur YouTube.

storybild

Matt Brittin, président de Google pour l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient, a présenté ses excuses au nom du géant de l'Internet. (photo: AFP/Justin Tallis)

  • par e-mail
Sur ce sujet

«Je voudrais présenter nos excuses à nos partenaires et annonceurs qui ont vu leurs publicités apparaître auprès de contenus controversés. Nous prenons très au sérieux nos responsabilités pour ces problèmes», a expliqué lundi, Matt Brittin, président de Google pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique. Google est pris depuis la fin de la semaine dernière dans une polémique au Royaume-Uni, après la publication d'un article du Times affirmant que des publicités d'un nombre notable de grandes entreprises et organisations avaient été publiées auprès de contenus extrêmes sur des plateformes Internet du géant américain, dont YouTube.

Parmi ces messages controversés figurent des propos défendant le viol, des termes antisémites et des prêches incitant à la haine, a précisé le journal. M. Brittin a réitéré fortement lundi des promesses faites par Google à ce sujet pour l'avenir. «Nous nous sommes engagés publiquement à faire mieux dans trois domaines: élever nos critères pour notre politique publicitaire, simplifier les contrôles et ajouter des filets de sécurité automatique, et investir davantage pour agir plus vite» lorsqu'un contenu extrémiste controversé est signalé par des utilisateurs.

En attendant, un nombre croissant de grandes entreprises ont suspendu leurs publicités sur Google. L'enseigne de grands magasins Marks and Spencer a ainsi retiré ses annonces, lundi, emboîtant le pas des banques RBS et HSBC, des fast food McDonald's ou encore des groupes de médias BBC et Guardian en fin de semaine dernière. Le 10, Downing Street, a suspendu lui aussi ses publicités sur YouTube. Un porte-parole des autorités a dit «attendre de Google un plan et un calendrier pour améliorer la protection des publicités du gouvernement et garantir que cela ne se reproduise pas».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • merci qui ? le 21.03.2017 05:13 Report dénoncer ce commentaire

    merci adblock

Les derniers commentaires

  • merci qui ? le 21.03.2017 05:13 Report dénoncer ce commentaire

    merci adblock