Données personnelles

20 mars 2018 16:54; Act: 20.03.2018 17:32 Print

Zuckerberg va s'expliquer devant les eurodéputés

Le patron du réseau social Facebook, au cœur d'un scandale sur l'utilisation de données personnelles, défendra prochainement sa position au Parlement européen.

storybild

Facebook se trouve au cœur d'une polémique. Son patron va devoir s'expliquer. (photo: AFP/Josh Edelson)

Sur ce sujet
Une faute?

Le président du Parlement européen, Antonio Tajani, a invité mardi le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, à venir s'expliquer devant l'assemblée sur le scandale provoqué par l'utilisation illégale de données personnelles de millions d'utilisateurs de sa société par une entreprise d'analyse de données. «Nous avons invité Mark Zuckerberg au Parlement européen. Facebook a besoin de clarifier devant les représentants de 500 millions d'Européens le fait que les données personnelles ne sont pas exploitées pour manipuler la démocratie», a expliqué Antonio Tajani, dans un message sur son compte twitter.

Lundi, M. Tajani avait annoncé que les eurodéputés allaient «enquêter pleinement sur cette violation inacceptable des droits à la confidentialité des données», révélée par le New York Times et l'hebdomadaire britannique The Observer. Les autorités chargées de la protection des données dans l'Union européenne se sont saisies mardi de l'affaire Cambridge Analytica, entreprise liée à la campagne présidentielle de Donald Trump en 2016, accusée d'avoir recueilli sans leur consentement les informations personnelles de millions d'usagers de Facebook.

Le sujet était au menu d'une réunion de ces autorités à Bruxelles, a indiqué la Commission européenne, dont une représentante va demander mardi à Washington des clarifications à Facebook au lendemain de la dégringolade de son cours en Bourse en lien avec cette affaire. Facebook a annoncé avoir fermé le compte de Cambridge Analytica (CA), tandis que cette dernière a «nié fermement» lundi avoir utilisé des données personnelles pour élaborer un logiciel permettant de prédire et d'influencer le vote des électeurs.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • platini le 20.03.2018 21:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est l’un des buts ultimes de Facebook et de la Communauté, d’abord influencer les électeurs et les consommateurs, puis connaître les moindres faiblesses d’un futur dirigeant ou d’un futur Président, pour mieux le contrôler, l’influencer , et finalement créer à partir de là, d’ici 10 à 20 ans, des influenceurs et des Hommes d’Etat Made in Facebook , leurs permettant de contrôler le pouvoir, les cerveaux et les richesses...

  • Mon avis le 20.03.2018 18:00 Report dénoncer ce commentaire

    Les sionistes imposent leur vision du monde.

  • JeanPascal le 22.03.2018 12:51 Report dénoncer ce commentaire

    Le président du parlement de l'UE convoque Mark Zuckerberg, qu'il soupçonne de manipuler des électeurs ( ?? :)) .... A mon avis il ferait mieux de s'inquiéter du chômage en UE.

Les derniers commentaires

  • JeanPascal le 22.03.2018 12:51 Report dénoncer ce commentaire

    Le président du parlement de l'UE convoque Mark Zuckerberg, qu'il soupçonne de manipuler des électeurs ( ?? :)) .... A mon avis il ferait mieux de s'inquiéter du chômage en UE.

  • Tanguy le 21.03.2018 00:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu'il vienne "s'expliquer" car il fera de toute façon ce qu'il veut avec les données des naïfs Européens. En Russie Vladimir Vladimirovitch va mettre bientôt fin à ce cirque : données d'innocents citoyens russes sur sol russe, pour leur sécurité et celle de la mère patrie, rien d'autre !

    • RonnyWhiteHouse le 21.03.2018 12:42 Report dénoncer ce commentaire

      Ouais, mais comment fera-t-il pour falsifier les élections dans les autres pays?

    • DeltaSlim le 21.03.2018 13:57 Report dénoncer ce commentaire

      Selon le Montgomery Observer le destin de Vladimir dépend de six oligarques russes. Si Vladimir ne les touche pas il pourra faire sa politique, mais s'il touche à un seul il ne protégera plus personne, pas les pauvres citoyens innocents russes et même pas lui même! Si ça se trouve il devra trouver quelqu'un pour l'accueillir en exil!

  • platini le 20.03.2018 21:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est l’un des buts ultimes de Facebook et de la Communauté, d’abord influencer les électeurs et les consommateurs, puis connaître les moindres faiblesses d’un futur dirigeant ou d’un futur Président, pour mieux le contrôler, l’influencer , et finalement créer à partir de là, d’ici 10 à 20 ans, des influenceurs et des Hommes d’Etat Made in Facebook , leurs permettant de contrôler le pouvoir, les cerveaux et les richesses...

    • RonnyWhiteHouse le 21.03.2018 13:18 Report dénoncer ce commentaire

      Influencer les électeurs ? Vous n'avez pas la moindre chance d'influencer les électeurs puisque ceux de Moscou en ont le contrôle total! Le kremlin fera élire celui qu'il veut lui dans n'importe quel pays du monde.

  • Mon avis le 20.03.2018 18:00 Report dénoncer ce commentaire

    Les sionistes imposent leur vision du monde.

    • RonnyWhiteHouse le 21.03.2018 13:19 Report dénoncer ce commentaire

      Les sionistes? Les Russes sont ils des sionistes?

    • Mon avis le 21.03.2018 21:38 Report dénoncer ce commentaire

      Avigdor Liberman ça ne vous dit rien? Un pur produit russe, non, mieux, soviétique et un personnage controversé qui est tout sauf l'ami des solutions négociées!!!