Jeux vidéo

06 octobre 2017 15:50; Act: 06.10.2017 15:57 Print

Chapeau bas pour le nouveau jeu «Mario»

Les prochaines aventure du plombier bedonnant et moustachu s'annoncent fameuses grâce à son couvre-chef magique. Nos impressions quelques semaines avant sa sortie.

Sur ce sujet

Le fameux «Super Mario Odyssey» sur deux niveaux du jeu, New Donk City et Sand Kingdom va bientôt sortir. Avec trois nouveaux mondes, dont le Pays de la Cuisine, celui de la Mer et l'antre fantomatique des chapeaux. Bien que le scénario soit comme d'habitude aussi épais qu'un rebord de casquette (la princesse Peach a de nouveau été kidnappée par Bowser), le prochain «Mario» démontre tout le savoir-faire et l'imagination débordante de Nintendo et va certainement devenir le nouvel étalon des jeux de plates-formes.

Côté gameplay, le plombier bedonnant est toujours capable d'effectuer des triples sauts, des sauts en arrière ou en longueur. Et, cette fois-ci, il peut même effectuer des roulades à l'instar de son ancien rival Sonic. Mais c'est avec son couvre-chef, nommé Cappy, que le héros moustachu se démarque par rapport à ses précédentes apparitions. Il dispose désormais de nouveaux coups, comme le lancer de chapeau, le saut de chapeau ou chapimorphose. Grâce à cette dernière capacité, Mario à la faculté de prendre le contrôle de toutes sortes de choses comme des objets et des ennemis.

Ce talent inédit confère une liberté rarement vue dans la licence pour explorer de fond en comble les niveaux en 3D regorgeant de surprises et de secrets en tout genre et glaner le nombre de lunes nécessaires afin d'alimenter le vaisseau, l'Odyssée, pour débloquer de nouveaux mondes. À noter qu'à l'instar de «The Legend of Zelda: A Link Between Worlds», Mario peut s'aplatir sur un mur dans une sorte de Super Mario Bros avec bruitages et graphismes d'époque.

La chapimorphose, atout majeur

Si on regrette le manque de vie tout relatif de la ville de New Donk City, on n'est pas dans un concurrent de «GTA», ces quelques minutes passées en compagnie de «Super Mario Odyssey» démontrent que le plombier en a des tonnes sous le coude et que Nintendo a réussi le tour de force de surprendre les fans de Mario 30 ans après sa création. Les trois nouveaux niveaux testés sont, en outre, bien plus vivants et colorés que celui de la ville. Et, cerise sur le gâteau, les mondes se modifient au fil des lunes récoltées.

Point d'orgue de cette nouvelle aventure, la chapimorphose permet d'aborder les niveaux comme on le souhaite. Mario ne peut pas respirer longtemps sous l'eau? Pas de problème, on se transforme en poisson. Le moustachu se brûle les fesses sur la lave? Il suffit de prendre le contrôle d'une boule de feu et de surfer sur des vagues bouillonnantes. Le plombier ne peut pas grimper sur une paroi verticale? Rien de plus simple, on utilise les différents éléments pour se projeter en l'air. Bref, il existe une multitude de transformations possibles allant du tank au T-Rex, en passant par des missiles ou même des poulpes. Et chaque créature possède son propre gameplay qu'il faut apprivoiser.

(L'essentiel/adi)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.